Birmanie

Après un vol Siem Reap-Bangkok-Rangon, nous arrivons vers 15h en Birmanie. Une personne de la guesthouse est censé venir nous chercher à l’aéroport. Mais à l’arrivée, il n’y a personne… Des dizaines et des dizaines de conducteur de taxis nous accostent… Nous attendons 10… 20… 30 minutes. Toujours personne! Tant pis, nous prenons un taxi. Au début, nous ne sommes pas très rassurés, la voiture est vraiment très vieille, il pleut et le conducteur au premier abord ne semble pas très fiable. Au final, nous arrivons à destination sans encombre.

Il pleut beaucoup !

Nous dormons chez une birmane du nom de WaiWai qui loue des chambres chez elle. Nous arrivons, elle est absente, heureusement, une employée est là et l’appelle sur son téléphone. Cette dernière est navrée, elle a complètement oublié de venir nous chercher à l’aéroport, elle arrive 30 minutes plus tard. Elle se répand en excuses et nous tend des billets pour nous rembourser le transport. Nous apprécions le geste mais nous refusons bien évidement. Dans tous les cas, il était prévu que nous payons le transport !

Le soir, Waiwai nous propose de nous recevoir pour un diner local avec quelques amis à elle et deux autres européens vivant ici. Ce premier diner est délicieux, nous passons un bon moment. Ses amis nous proposent de continuer la soirée avec eux, nous partons à six : 3 birmans, 2 singapouriens, 1 anglais et nous. En route, nous nous rendons compte que la liasse de billets emportée pour passer la soirée ne vaut en réalité que 11,5 euros, ce qui ne sera sans doute pas suffisant… Ah, les joies du changement de devises toutes les 3 semaines !

Nos potes birmans nous invitent chez eux pour démarrer la soirée, c’est très joli, la maison est rempli de photos gigantesques d’eux en tenue de mariés. Deux domestiques sont présentes. Nous partons ensuite dans un bar restaurant… Nous faisons bien attention à ne pas trop consommer mais nos nouveaux amis enchaînent les commandes! A la fin de la soirée, nous avons un peu peur de l’addition. Ouf, les birmans et les singapouriens insistent pour nous inviter, c’est adorable ! Et à la fin, ils nous raccompagnent à la guesthouse ! Des amours !

Le lendemain, le réveil se fait sous la pluie. Waiwai et ses employés nous ont préparé un bon petit déjeuner. Nous partons ensuite à la découverte de la ville de Rangon pour découvrir entre autres les pagodes Chauzkhtakyi et Botataung, le quartier indien…

Notre première impression est plutôt mitigée : la ville n’est pas très jolie, assez sale, il y a de nombreux bâtiments insalubres…

Birmanie

Birmanie

Et la pluie semble ne jamais cesser depuis notre arrivée (nous sommes en pleine saison des moussons!)… Nous finissons par être découragés par la météo et prenons le chemin du retour !

Le soir, nous faisons la rencontre d’un malaisien expatrié ici !

Le jour suivant, par chance en fin de matinée, le temps s’améliore nettement, nous allons visiter la fameuse pagode Schwedagon, avec son stupa doré de 98 mètres recouvert de 60 tonnes d’or pur. De nombreux birmans y sont présents pour prier et faire des offrandes.

Birmanie

Le site est joli.
Nous allons ensuite nous promener autour du lac Kandawgyi. Il fait très chaud.

Birmanie

Dernière promenade dans les quartiers autour de notre guesthouse…

Le soir, nous prenons un bus de nuit pour Kalaw.

Les sièges sont plutôt spacieux mais le conducteur a eu la mauvaise idée de mettre en boucle une musique de prières (musulmanes?) avec le son au maximum, et nous sommes situés à côté des enceintes. Au bout d’1h30, Nico va lui demander gentiment de baisser le son. Deuxième souci : la climatisation fonctionne au maximum (même si nous avons chacun une couverture, je sens que je suis en train de tomber malade…) Nous sommes les seuls touristes dans le bus!

Nous arrivons bien fatigués le lendemain matin vers 6h du matin à Kalaw, nous sommes les seuls à descendre du bus à cet arrêt ! Il n’y a personne… Juste des travailleurs… Nous essayons de leur demander notre chemin, mais ils ne parlent pas du tout anglais et ne savent pas trop se repérer sur une carte… Un autre homme vient finalement nous aider et nous trouve des motos taxis pour nous emmener à l’auberge ! Pas facile avec nos sacs (heureusement on a laissé un des deux gros sacs à dos à Bangkok!)

Nous arrivons dans une charmante guesthouse tenue par un belge flamand.

Nous démarrons la journée par une petite sieste car nous n’avons quasiment pas fermé l’oeil de la nuit !

L’après-midi, nous partons faire un petit trek. Nous rencontrons des petits enfants trop chou. Ils courent vers nous pour nous offrir des fleurs ! Ils sont adorables… Nous sortons des petits cadeaux du sac (stylos, savons, brosses à dents…) Ils sont contents comme tout et moi aussi !

Je sens que je tombe malade tout doucement…

Nous faisons un petit tour dans le centre ville pour prendre des renseignement sur la randonnée de trois jours de Kalaw au lac Inle…

On préfère attendre le lendemain matin pour confirmer le trek, voir mon état de santé et la météo.

Nous faisons la rencontre à l’auberge d’un couple d’hollandais vraiment super sympas. On passe des heures à discuter ! Les garçons regardent le match de foot. Et moi, qui voulait me coucher tôt pour être en forme pour la suite, je pars me coucher vers 00h30.

Le lendemain, je suis fiévreuse et pas trop en forme. On abandonne l’idée du trek de 3 jours. On fera des treks à la journée par nous même…

En fin de matinée, nous partons tout de même randonner, les médicaments semblent faire effet… 30 minutes après, il se met à pleuvoir énormément ! Nous hésitons à rebrousser chemin, mais finalement nous trouvons le courage de continuer.. Les chemins sont de plus en plus boueux et glissants !

Birmanie

On traverse des forêts, des rizières, des petits villages…

Birmanie

Les villageois sont accueillants, les enfants nous font de jolis sourires.

Birmanie

On rencontre de nombreux travailleurs dans les champs… On leur offre des petits cadeaux : peignes, savons, gâteaux…

Birmanie

Au bout de notre trek, on cherche des motos taxis pour rentrer à notre auberge… Difficile de se faire comprendre, bons moments de rigolade avec les locaux, on finit par trouver deux chauffeurs mais là… gros moment de frayeur !! Les mecs roulent vraiment, vraiment trop vite et on a l’impression que le conducteur de Nico est bourré ou drogué !! On arrive sain et sauf et on se dit PLUS JAMAIS !!

Je rentre de cette journée bien malade, enrhumée avec de gros maux de gorge et de la température !

Les deux jours qui suivent, je suis malade, malade, j’évite de trop sortir car à chaque fois que je sors, je tombe davantage malade, j’ai 40°C de température ! J’ai le sentiment que c’est de pire en pire…

Le 18 juin, au réveil, je suis encore mal en point, 38,8°C de température… La nuit a encore été agitée… Heureusement, les médicaments permettent de baisser la température… Après 4 nuits sur Kalaw, nous décidons de prendre la route pour le lac Inle!

Nous avons opté pour le train pour nous y rendre… Après 1h30 d’attente à la gare, le train arrive enfin!! Nous sommes les seuls touristes sur le quai, les locaux nous scrutent tous du regard…

Birmanie

Nous achetons des billets First class (local), les seuls autorisés pour les touristes (1300 kyat, soit 1 euro).

Le train est assez ancien, avec de grandes fenêtres ouvertes.

Birmanie

Birmanie

Birmanie

Les paysages sont vraiment jolis…

Birmanie

Toutes les familles (les enfants surtout) que nous croisons sur notre passage nous font de grands signes, de beaux sourires. Nombreux sont ceux à sembler attendre chaque jour le train…

Birmanie

Notre hôte nous avait annoncé 2h de route, finalement le trajet aura plutôt duré 4h! Cela nous a laissé le temps de prendre un maximum de photos !

Birmanie

Bon à la fin, le temps est un peu long, on vous l’accorde, surtout quand on s’attend à faire 2h de route! On devait arriver à 13h30 en gare de Shwe nyang et au final, on est arrivé à 16h30 avec le retard! Heureusement, les paysages valent le détour !

A l’arrivée, nous partageons le taxi jusqu’à Nyang Shwe avec deux polonaises, en direction du lac Inle!

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- le voyage en train de Kalaw à Nyang Shwe, qui nous a permis de découvrir les environs magnifiques de Kalaw…,
- les rencontres faites lors de ces deux premières étapes : que ce soit les locaux ou les touristes !

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- tomber malade!
- la pluie, la pluie, la pluie !
- la ville de Rangon, qui n’est pas très joli !

Cambodge

Nous arrivons en début de soirée à Siem Reap ! Un membre de la guesthouse nous attend à l’aéroport, avec un tuk-tuk (tricycle motorisé)! C’est original ! Une petite demie-heure après, nous voilà arrivés! Le personnel cambodgien nous reçoit avec beaucoup de gentillesse et d’attention !

Le lendemain, c’est parti pour la visite des temples d’Angkor en tuk-tuk !

Cambodge

Le premier jour, nous optons pour la grande boucle de l’itinéraire avec au programme les temples Preah Khan, Neak Pean, Ta Som et Pre Rup… Ces noms ne vous évoquent certainement pas grand chose, alors nous allons éviter les longues descriptions pour laisser place aux photos !

Cambodge

Cambodge

Cambodge

Cambodge

Cambodge

Cambodge

Cambodge

Cambodge

A peine arrivés au premier temple, nous croisons la route d’un vendeur à la sauvette qui nous propose l’achat d’un livre en français sur les temples d’Angkor : Angkor, Cité Khmère de Claude Jacques. On hésitait justement à louer les services d’un guide cambodgien et sur le coup, on se dit que cet achat pourrait nous permettre d’en faire l’économie !

Ok, on achète, sauf qu’en le parcourant plus en détails au cours de la journée, on se rend vite compte que ce livre est complètement soporifique (à notre goût) ! On décide d’ailleurs de s’en séparer trois jours après et on l’offre à notre guide pour qu’il se fasse un peu d’argent en plus.

La promenade de temples en temples en tuk-tuk est vraiment plaisante. Les temples sont très beaux, bien différents les uns des autres (chacun avec une atmosphère particulière !)

Par contre, quelle chaleur!!

Nous sommes ravis de pouvoir piquer une tête dans la piscine à la fin de la journée.

Nous allons ensuite découvrir Siem Reap by night et à notre grand étonnement, c’est une ville bien animée. Nous découvrons le Night Market, ses petits salons de massage, ses petits bars, sa population accueillante…

Nous tombons sous le charme d’un petit bar à cocktails « Island Bar », paisible et plein de vie à la fois, où il est possible de se servir au « food court » voisin et de combiner nourriture locale et cocktails internationaux.

Cambodge

Le lendemain, nous sommes le 9 juin et c’est mon anniversaire ! Pas de grasse matinée aujourd’hui, nous nous levons à 4h45 pour aller observer le magnifique lever de soleil sur Angkor Vat, le plus célèbre temple d’Angkor. Et nous ne le regrettons pas car c’est magique !! D’ailleurs, nous ne sommes pas les seuls à avoir eu l’idée :-)

Cambodge

Cambodge

Aujourd’hui, nous avons opté pour le circuit « Petite Boucle », façon de parler car la journée est intense !

Nous continuons avec le temple Angkor Thom et le Bayon. Cet endroit est très impressionnant et mystérieux !

Cambodge

Cambodge

Le programme s’enchaîne : Ta Kev, Ta Prohm, Banteay Kdei, Srah Srang, Prasat Kravan…

Le temple Ta Prohm, avec ses murs entrelacés de racines, est superbe !

Cambodge

Cambodge

Et contrairement, à ce que l’on aurait imaginé, nous ne sommes pas du tout lassés ou saturés par tous ces temples. Nous sommes tombés sous le charme de Siem Reap, Angkor, sa population,…

Cambodge

Cambodge

7 heures plus tard, nous sommes de retour à la guesthouse, il est à peine midi et nous avons encore toute l’après-midi devant nous ! Comme quoi, le monde appartient vraiment à ceux qui se lèvent tôt ! :-) Un bon déjeuner nous attend… suivi d’une bonne petite après-midi posée, tranquille…

Le soir, nous retournons dans le centre-ville de Siem Reap et nous parcourons la rue la plus animée : Pub Street.

En chemin, une première dame nous interpelle : « s’il vous plait, aidez moi, je ne vous demande pas d’argent, juste du lait pour mon bébé ». Cette femme me fait mal au coeur, j’avance un peu et me met en tête d’aller lui acheter du lait. Quelques secondes plus tard, un petit enfant de 7-8 ans se jette sur moi et me demande du lait pour sa petite soeur. Je lui demande alors si la maman au loin est la sienne, il me répond que non. Bizarre… Deux personnes en moins de 30 secondes me demandent du lait… Mais sur le coup, je ne vois pas où est le mal ou l’arnaque. Je ne sais pas quoi lui répondre sur le coup, alors je lui demande combien coûte le lait dont il a besoin, il me dit qu’il n’en a aucune idée, je lui réponds que je vais me renseigner, que je vais faire un tour dans le magasin…

Et là, il me prend la main et m’emmène dans un autre magasin en prétextant qu’il est moins cher (il m’a l’air bien renseigné ce petit finalement…) Et là, il me tend un gros pot de lait en poudre qui me semble valoir une « fortune » par rapport au niveau de vie du pays. Le petit se met à me prendre dans ses bras, me serrer très fort en insistant beaucoup. Je suis un peu perdue sur le coup. Je lui achète ou pas? J’essaye de lui faire comprendre que c’est beaucoup d’argent, que le prix est excessif… Je pensais qu’il voulait du lait en bouteille, mais bon c’est vrai que pour un bébé, c’est peut-être pas terrible :-) . Le petit me serre de plus en plus, le gérant du magasin reste complètement indifférant face à la scène. Nico n’apprécie pas forcément son attitude et finit par intervenir pour qu’il arrête de me serrer autant et là, le petit si adorable, si mignon commence à s’énerver et limite vouloir frapper Nico… Il fait vice de lui jeter une énorme pierre en sortant du magasin… Toujours face à l’attitude impassible du gérant du magasin…

On sort un peu retourné de tout ça… Sans vraiment comprendre ce qu’il s’est passé… Le soir venu, je mène mon enquête sur Internet et je me rends que l’histoire du lait est une entourloupe assez fréquente ici. Le gérant du magasin et les nombreux « mendiants » sont de mèche, l’enfant ou la mère mendie pour que le touriste lui achète du lait en poudre auprès du magasin en question à un prix supérieur à la normale, puis une fois que le touriste a le dos tourné, le « mendiant » ramène le lait au gérant : le gérant fait ainsi plus de ventes et le « mendiant » touche une commission… Apparemment, cette manigance va assez loin, car ces fameux « mendiants » loueraient parfois des bébés pour la soirée…

Bref, cette histoire m’a bien retourné!

Nous continuons malgré tout la soirée ! Cocktails et pasta !

Cambodge

En fin de soirée, le personnel de l’hôtel nous attend avec un joli gâteau surprise avec des bougies ! Ils sont vraiment au top !

Cambodge

Le troisième jour, nous optons pour la découverte des alentours plus lointains pour découvrir ainsi en tuk-tuk les villages voisins et la campagne cambodgienne.

Cambodge

Rendez-vous à 6h du matin. Direction Banteay Srei, nous sommes quasiment les seuls touristes à cette heure si matinale, par contre le temple nous fascine moins que ceux des jours précédents.

Nous partons ensuite vers Kbal Spean, la « rivière érotique » d’Angkor, appelée aussi la rivière aux « mille lingas ». Sauf que pour y arriver, une promenade de 2-3 kilomètres à travers la jungle est nécessaire. Et nous n’avons pas vraiment la tenue adéquate : nous sommes en tongs, short (pour moi), tee-shirt, pas de produit anti-moustique…

Quelques mètres à peine plus loin de l’entrée, je sens une douleur vive dans mon pied, mon pied saigne, panique à bord, qu’est ce qui vient de me piquer??!!… Bon, on est pas très calé niveau insecte donc impossible de savoir ce que c’est… On sait juste que c’est un insecte rampant, de 2 cm ! Et qu’il y a une colonie juste à côté de nous… Panique, panique… La douleur est intense. Heureusement, on croise un guide local qui me dit que ce n’est pas venimeux, qu’il n’y a pas de danger, que la douleur est intense pendant 1 à 2 minutes mais s’estompe vite ensuite !

Il semble avoir raison, on décide donc de continuer la « promenade ».

Cambodge

Nous sommes les seuls touristes à cette heure si matinale. Un homme amputé d’un bras (c’est tristement courant au Cambodge) passe devant nous, il a l’air de bien connaitre le lieu, on décide de le suivre, il galope, mais on préfère ne pas le perdre de vue,… Ça monte bien, on regarde bien autour de nous et surtout où on met les pieds ! Une fois arrivés à la rivière, l’homme nous fait découvrir les lieux… Il est gentil. On découvre les fameux lingas…

Cambodge

Nous refaisons ensuite le chemin en sens inverse.

Notre guide s’est assoupi :-)

Cambodge

Nous reprenons le chemin de la guesthouse, avec quelques derniers arrêts aux temples…

Après-midi posée,… Le soir, nous allons voir le spectacle : Phare, The Cambodian Circus, mené par une ONG, dont le projet est de contribuer à aider les « gamins des rues » au travers des arts du cirque notamment…

Cambodge

Nous passons une belle soirée, c’est un spectacle rempli d’humeur, de figures acrobatiques et surtout d’un dynamisme sans faille!

Cambodge

Nous continuons la soirée dans notre endroit fétiche…

Le lendemain, il est déjà temps de quitter le Cambodge pour la Birmanie…

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- le sublime lever de soleil sur Angkor Vat… C’est magique!,
- mais aussi un grand nombre d’autres temples comme le Bayon avec ses tours à visage, le Ta Prohm avec ses murs entrelacés de racines et le Neak Pean pour son lac et son atmosphère si différente…,
- la découverte des villages voisins et de la campagne cambodgienne, en tuk-tuk,
- la gentillesse de la population,
- l’animation nocturne de Siem Reap, avec ses marchés de nuit, ses salons de massage à ciel ouvert, ses petits bars typiques et européens..

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- Rien de spécial… Sauf notre mésaventure avec l’arnaque au lait!

Nos Conseils :

- Durée conseillée: 3 jours plein,
- Evitez à tout prix la découverte d’Angkor en voiture ou en bus, privilégiez la visite en tuk-tuk (ou en vélo pour les plus téméraires si le climat le permet…)
Vous pouvez mixer une journée en vélo pour les sites proches et deux jours en tuk-tuk. Il faut savoir qu’il y a quand même un peu de route entre Siem Reap et Angkor, et surtout qu’il fait vraiment très chaud.
Pour information, la location de scooters est interdite aux touristes.
- Levez vous de bonne heure pour profiter du lever de soleil et éviter les grosses chaleurs !
- Prévoyez la visite d’Angkor Vat en milieu ou fin de séjour pour ne pas commencer par le meilleur,
- Logez à Siem Reap pour profiter de l’animation !

Thaïlande

Après deux jours très animés du côté de Phuket, nous décidons de mettre le cap vers les îles. Direction : Koh Phi Phi, situé dans la mer d’Andaman, un archipel considéré comme l’un des plus beaux au monde. Au programme farniente et excursion en bateau pour découvrir les magnifiques criques de l’île.

Après un premier trajet en van, un trajet en ferry, nous arrivons dans le port de l’île de Koh Phi Phi! Nous avons réservé un hôtel, à l’est de l’île, partie de l’île encore préservée. Nous prenons un long-tail boat, bateau typique plat en bois de teck, pour rejoindre l’hôtel. Mais la mer est très agitée, il y a une petite tempête. Nous arrivons trempés ! Le personnel nous apporte des serviettes chaudes à l’arrivée, ça fait plaisir !

Le temps s’améliore tout doucement pendant la journée, nous découvrons les infrastructures de l’hôtel et nous « prions » pour que le soleil fasse son apparition les jours suivants ! Car la météo n’est pas très rassurante ! Piscine, baignade en mer, découverte du village environnant, dîner thaïlandais…

Le lendemain, nous sommes ravis, car nous nous réveillons avec les rayons du soleil! Nous décidons d’aller faire une longue promenade en long-tail boat et faire le tour des îles de Ko Phi Phi Don et Koh Phi Phi Leh.

Thaïlande

La promenade est très agréable.

Nous faisons un arrêt sur l’île aux singes, une halte à Maya Bay, la célèbre plage du film « La plage » joué par Léonardo DiCaprio, Guillaume Canet et Virginie Ledoyen.

Thaïlande

Plusieurs arrêts snorkeling sont prévus. On nage avec de jolis poissons multicolores. Les eaux sont vraiment belles : parmi les plus belles de notre voyage! Une eau bleue turquoise transparente ! La couleur serait liée à la présence de micro-algues, invisibles à l’œil nue, qui donne à l’eau cette couleur bleu turquoise si particulière…

Thaïlande

Nous faisons un arrêt par le village central de Tonsaï pour s’y balader et manger un bout. Nous reprenons en début d’après-midi la route pour l’hôtel. Nous passons un délicieux moment tous ensemble !

Thaïlande

Fin d’après-midi détente…
Magnifique coucher de soleil !

Thaïlande

Thaïlande

Le lendemain se passe au rythme insulaire ! Tranquille!

Thaïlande

Thaïlande

Le jour suivant, nous reprenons la route pour Bangkok pour y passer 2 nuits avant le départ pour le Cambodge…

Nous passons une belle soirée au Scarlett Wine Bar en mode cocktails, vin, plateau de fromage et de charcuterie ! Belle pièce de bœuf pour Nico et quenelle au brochette pour moi (en souvenir des bouchons lyonnais)… On se croirait un peu en France :-)

Petit imprévu du jour suivant : Nico est pris d’un mal de dent, nous passons 3h dans la clinique… Diagnostic de carie ! Nico passe 1h30 sur la table d’opération !! On se demande pourquoi il passe autant de temps sur sa bouche. Ce n’est pas très rassurant mais au final, le travail effectué est très propre!

Thaïlande

Nous retrouvons ensuite Elyane et Patrick pour trinquer une dernière fois avant leur vol de nuit pour la France…

C’est l’heure des « aurevoir » !

Le jour suivant, nous prenons un avion pour le Cambodge !

Thailande

Direction les îles du sud ouest de la Thaïlande !

Atterrissage à Phuket, nous prenons un taxi pour l’embarcadère de Bang Rong. Après une heure d’attente, nous embarquons sur un bateau à moteur : cap vers Koh Yao Yai, île préservée du tourisme…

Les îlots se succèdent, le paysage est joli…

A l’arrivée, un pick up de l’hôtel attend les quelques clients (pas nous : on a pas réservé le pick-up…mais on s’incruste :-) ). Nous traversons l’île, les villages avec ses maisons authentiques sur pilotis et ses petites boutiques colorées.

Découverte de l’hôtel, nous logeons dans de magnifiques « cabanes » en bois bien ancrées dans la nature, les murs ont été remplacés par des baies vitrées, la vue sur la plage est superbe.

Thailande

Nous profitons de la piscine, des infrastructures, nous avons le sentiment d’avoir l’hôtel pour nous seuls! Pour fêter les retrouvailles, Elyane et Patrick nous ont apporté une bouteille de champagne ! Ça faisait longtemps !

Thailande

S’ensuit un délicieux diner thaïlandais…

Le lendemain, nous allons découvrir l’île en scooter: ses plages, ses villages, ses lieux reculés… Bien sûr, les garçons en profitent pour rouler sans casque les cheveux dans le vent !

Thailande

Ici, on est très, très loin du trafic de Bangkok, il n’y a pas un chat ! Nous parcourons le sud de l’île, c’est très sauvage !

Les plages sont belles.

Thailande

Thailande

Fin d’après-midi à l’hôtel, piscine, mer, apéro et restaurant thaïlandais !

Le lendemain, rebelote, nous prenons les scooters pour visiter cette fois le nord de l’île…

Thailande

Nous prenons le temps de flâner, d’admirer les paysages, de faire des photos…

Thailande

Thailande

L’île est vraiment paisible ! Nous allons nous baigner dans les eaux de la baie de Phang Nga. La vue est splendide: un archipel d’îlots à perte de vue. Cela nous fait penser à la baie d’Halong au Vietnam.

Thailande

Dernière nuit sur l’île, le jour suivant nous partons retrouver la folle ambiance de Phuket !

Van local, speed boat, taxi,… Nous arrivons à la guest house en milieu d’après-midi. Nous louons des scooters pour deux jours pour profiter des environs de la ville, et oui, les plages longeant le centre ville de Phuket ne sont vraiment pas jolis… Après une mini balade (le soleil tape vraiment fort), nous revenons finalement vers le centre et nous nous installons sur la plage de Patong, l’eau n’est pas belle, limite marron ! Nous allons faire un petit massage et oui, on est devenu dépendant !

Le soir, nous allons découvrir Phuket by night. Bon petit restaurant de poissons et ensuite direction : Bangla Road, LA rue la plus connue à Phuket, une rue remplie de bars, de boîtes de nuit, de restaurants, de magasins…

Thailande

Thailande

Ici, se croisent des personnes de toutes âges, des touristes venus en famille, entre amis, en couple, seuls,… L’ambiance y est festive!

Thailande

Seul hic et pas des moindres : le racolage insistant pour les ping-pong shows et autres shows sexuels !! Personnellement, je trouve ces shows pathétiques. Je suis donc obligée d’écrire quelques mots sur ces tristement célèbres « spectacles »… Pour les non connaisseurs : un Ping-Pong show est un spectacle mettant en scène des femmes nues (souvent d’un certain âge) exécutant des tours très spéciaux : elles insèrent des lames de rasoir dans leur vagin, elles lancent des balles de ping-pong, soufflent des bougies, fument des cigarettes,.. tout cela avec leur sexe,… Bref, c’est horrible! De nombreux touristes s’y ruent par curiosité (avoir été racolés 20 fois dans la rue), d’autres avaient prévu ce moment… Évitez ces lieux ! Surtout que vous avez de fortes « chances » de vous faire arnaquer, voire agresser.

Arnaque courante : un rabatteur vous propose l’entrée gratuite au « spectacle », avec un tarif fixe à 200 baths pour tous les alcools, et au moment de payer, une autre personne vous en demande le triple, nouveau menu à l’appui ! Le rabatteur a disparu ! La nouvelle addition est très salée ! Et vous êtes menacés de payer sur le champ !

Si vous êtes toujours aussi curieux, vous pouvez toujours suivre le rabatteur, jeter un coup d’œil et repartir aussitôt… pour éviter de vous faire escroquer et pour ne pas encourager ce commerce ! Pensez à ces pauvres filles perdues et condamnées à l’exécution de ces spectacles dégradants devants tous ces touristes !

Sortez plutôt faire la fête ! Il y a de nombreux bars plus joyeux, où les filles dansent sur les bars, en tenue légère ou habillée, elles ont généralement le sourire! La musique bat son plein ! L’alcool coule à flot ! En fin de soirée, c’est peut-être plus glauque, avec ces hommes esseulés qui recherche à tout prix de la compagnie et qui ont parfois une attitude lamentable, mais dans l’ensemble c’est plutôt festif et bonne ambiance !

Thailande

Nous passons une bonne soirée… Par chance, le couvre-feu à Phuket est passé de 22h à minuit !

Le lendemain, nous allons découvrir les plages environnantes en scooter.

Thailande

Arrêts shopping en chemin. Massage en fin d’après-midi. Le soir, nous retrouvons les rues animées de la ville, mais nous la faisons plus cool…

La suite du programme : direction la paradisiaque île de Koh Phi Phi !

Thailande

24 mai, nous voilà à Bangkok, la capitale thaïlandaise, ville de notre « Erasmus », sept années plus tôt… Oh que le temps passe vite !

Quand on pense à Bangkok, on pense à la foule, la chaleur, la circulation, les bars d’immeubles, les centres commerciaux ultramodernes, la pollution. Mais Bangkok, c’est bien plus que ce descriptif… C’est un savant mélange de modernes et d’anciens… avec ses temples, ses salons de massage à petit prix à tous les coins de rue, sans oublier sa fameuse cuisine de rue
…et sa vie nocturne…

Sauf que pas de chance pour nous, nous débarquons à Bangkok en plein coup d’état lancé 48 heures auparavant, couplé à l’instauration de la loi Martiale. Concrètement ça signifie quoi?
- l’instauration d’un couvre-feu de 22 heures à 5 heures,
- la suspension de la constitution de 2007 (à part le chapitre sur la monarchie), qui entraîne la suspension du gouvernement,
- l’interdiction des rassemblements de plus de cinq personnes pour des « raisons politiques »,
- la coupure des chaînes télévisées…

Bon, de France, ça peut faire un peu peur tout ça, mais il faut savoir que le coup d’état est une spécialité thaïlandaise ! En 90 ans, le pays a compté 12 coups d’états réussis et 7 tentatives! La prise du pouvoir par les militaires est souvent un recours en cas de crise !

Petite parenthèse politique « Pourquoi ce coup d’Etat? » : Il faut noter que le coup d’Etat intervient après six mois de troubles politiques qui ont fait 28 morts et plus de 700 blessés en Thaïlande, avec pour origine
- les éternels conflits entre les chemises rouges et les chemises jaunes,
- des manifestations réclamant le départ de la première ministre thaïlandaise accusée d’être la marionnette de son frère, ancien premier ministre renversé par un coup d’état en 2006,
- le problème de la succession du roi, dont l’héritier (proche des chemises rouges) n’est guère apprécié du peuple…

Bref, je ferme la parenthèse,…Nous y sommes, nous allons vivre de « l’intérieur » le coup d’état !

Il est 18h quand nous arrivons à notre hôtel, nous sortons aussitôt pour profiter du peu de vie nocturne qu’offre Bangkok en cette période de crise. Après avoir mangé un curry thaïlandais, nous parcourons le quartier de Silom et le quartier habituellement chaud et animé de Patpong… Mais, pas un chat ! Le marché est fermé ! L’atmosphère est étrange !

Le couvre-feu est à 22h, mais à 21h, tout ferme déjà pour permettre aux habitants et touristes d’être de retour à temps chez eux ou à l’hôtel!

Le lendemain, nous retrouvons la famille de Nico presque 7 mois après le grand départ : Elyane et Patrick!

Nous sommes ravis !

Après presque 24 heures sans dormir de leur côté, c’est parti pour une journée sur Bangkok… On va y aller en douceur quand même ! On démarre la journée par une heure de massage des pieds ! Le pied :-) Par contre, on est vraiment étonné, à la fin, les masseuses nous réclament un pourboire, nous leur donnons, sauf que l’une d’entre elles s’énerve et nous réclame beaucoup plus !!! On parle de pourboire. Définition du pourboire : « somme d’argent versée à une personne en REMERCIEMENT d’un service ». Comment peut-elle s’énerver et nous demander davantage !! Surtout que personnellement, autant la partie massage des pieds a été agréable, autant la dernière partie massage du dos et du cou a été désastreuse (je suis sortie de là avec un blocage du cou pendant 48h!!). En faisant une petite vérification sur Internet, nous remarquons que le salon est connu pour ce genre de mésaventure ! Evitez donc à tout prix le salon Health Land de Satorn (le seul de la chaîne à éviter à tout prix, les salons situés dans les quartiers de Sukhomvit et d’Ekkamai sont eux exceptionnels !)

Au programme du reste de la journée:
- détente à la piscine,

Thailande

- petit tour dans l’immense marché du week-end de Chatuchak, on y trouve de tout : vêtements, articles de souvenirs, chaussures, décoration,… Les allées sont étroites, la marchandise croule, mais l’atmosphère est agréable…
- mini tour en tuk-tuk, moyen de locomotion bien typique d’ici,

Thailande

- promenade dans le plus grand centre commercial de Bangkok, le Siam Paragon pour échapper à la pluie et en profiter pour déguster de délicieux currys au sous-sol, dans l’énorme food court…

C’est fini pour aujourd’hui, après plus de 30 heures sans dormir pour Elyane (Patrick a fait une mini sieste), il est temps de rejoindre les bras de Morphée pour eux!

Le jour suivant, nous démarrons la journée de bonne heure. Petit déjeuner made in Sofitel ! Après un saut à la piscine, nous faisons cap vers le Grand Palais et le Wat Phra Kaew. Nous embarquons sur un bateau le long du fleuve Chao Praya. Touristes, moines et employés de bureaux s’y côtoient… La promenade permet d’observer la vie le long du fleuve, bordé d’hôtels de luxe, d’habitations très précaires et de temples.

Thailande

Nous arrivons au Wat Pho, le plus vaste temple du pays, qui abrite le bouddha couché recouvert de feuilles d’or (46 mètres de long sur 15 mètres de haut!)

Thailande

…puis au Wat Phra Kaew, temple qui abrite le Bouddha d’Emeraude à Bangkok.

Thailande

Après ce petit moment culture, direction MASSAGE et oui on ne s’en lasse pas ! On change de salon ! Cette fois, massage du corps aux huiles ! On est aux anges ! Et cette fois, notre pourboire à la fin est apprécié, même si le montant n’est pas astronomique… Le soir, nous allons tous les quatre boire un verre au bar du Sirocco, l’endroit est splendide et la vue waouhh! Bangkok, la nuit, est vraiment une belle ville avec toutes ses lumières !

Thailande

Thailande

Nous partons ensuite direction Soi Cow Boy, quartier chaud de Bangkok avec ses bars à filles, ses rabatteurs et ses néons ! Nous allons découvrir un bar à lady boys…autrement dit un bar de Khatoey, mais c’est quoi un Katoey? C’est le nom donné aux transsexuels en Thaïlande : un homme transformé en femme ! Et encore plus que les coups d’Etat :-) , les Lady Boys sont un phénomène très courant en Thaïlande ! Il touche 2% de la population !

Il faut savoir que les Lady Boys sont très bien intégrés dans la société en Thaïlande, du fait du Bouddhisme notamment et de l’ouverture d’esprit de la population !

De nombreux garçons dès leur adolescence se tournent vers ce « phénomène ». Beaucoup optent pour la prise d’hormones, une implantation mammaire, la chirurgie esthétique du visage… Mais certains vont beaucoup plus loin et optent pour le changement de sexe…

Il est alors bien souvent impossible de faire la différence entre un lady boy et une vraie fille !!

La preuve en image :-)

Thailande

Qui ne tomberait pas dans le « piège » face à une telle beauté! D’ailleurs, on dit souvent que les plus belles femmes de Thaïlande sont des hommes :-) Il y a même un concours de beauté dédié ! Et beaucoup de touristes « se font d’ailleurs avoir » en pensant draguer UNE jeune femme… Et découvre un peu plus tard (voire un peu trop tard) que la jolie créature n’est en fait pas une femme (en tout cas, pas au sens où on l’entend chez nous :-) )

Voilà pour la parenthèse « Lady Boy »…

Nous passons une bonne soirée, nous rigolons bien, on observe toutes ces danseuses Lady Boys…

Le lendemain, direction Koh Yao Yai, une petite île au sud de Bangkok !

Singapour

Nous quittons Bali pour prendre l’avion. Nouvelle destination: Singapour,… ville-état connue notamment pour être le pays le plus ordonné et propre d’Asie du Sud-Est ! et l’un des plus prospères ! Quand on pense à Singapour, on pense aussi à ses gratte-ciels et son climat tropical !

Nous logeons chez nos amis, Audrey et Mathieu, expatriés depuis presque 2 ans ici.

Nous sommes très bien accueillis, nous avons notre petite chambre. On a l’impression d’être à l’hôtel tellement c’est joli et tellement il y a d’infrastructures mises à la disposition des locataires: piscine gigantesque, salle de sport…

Singapour

Au programme de cette petite semaine:

- la mise à jour du blog, l’organisation de la suite du voyage, les démarches administratives pour obtenir le visa birman (rendez-vous pris avec l’ambassade de Myanmar). Et oui, cela fait plusieurs semaines que le blog est au point mort, tout comme l’organisation du voyage, cette halte à Singapour a pour but avant tout de revoir nos amis installés ici, tout en profitant pour faire un point sur l’organisation du voyage et bien sûr découvrir la ville :-)

- à Singapour, nous faisons le choix de prendre le pass bus Sightseeing pour deux jours pour découvrir la ville.

Singapour

Singapour

Singapour

Nous parcourons les différents quartiers avec des haltes aux différents points d’intérêts : Clarke Quay, Little India, Chinatown, Orchard Road, Riverside. On découvre le mélange d’influences culturelles chinoises, malaises et indiennes.

Singapour

Singapour

Singapour

Singapour

- Nous partons à la découverte de l’île de Sentosa, un grand parc à ciel ouvert doté de jolies plages. Ici, c’est un peu Walt Disney, mais l’atmosphère est très agréable. Nous déjeunons les pieds dans le sable et allons tester la descente en luge comme des grands gamins :-)

Singapour

- Nos amis nous font découvrir la vie nocturne… Le bar Ku De Ta à Marina Bay est magnifique : un bar en hauteur niché sur un « bateau » perché sur deux gigantesques tours…

Singapour

… et les bonnes tables de la ville…

Singapour

- Nous passons un super moment au Night Safari Zoo : parcourir un zoo la nuit est une grande première pour nous. Le zoo est bien aménagé, les animaux ne sont pas en cage et quand la nuit est tombée, ils sont plutôt actifs.

- Nous avons adoré la croisière by night à Marina Bay face au lightshow,… tout simplement splendide !!

Singapour

Singapour

Singapour

- Dernière soirée à Singapour : apéro barbecue sur la terrasse de l’immeuble avec nos amis, leurs amis et Laure Devaugiraud, une copine et ancienne espeme de notre promo installée également à Singapour…

Nous sommes le 24 mai, nous quittons nos potes pour retrouver la famille de Nico !

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- retrouver nos potes,
- la croisière by night à Marina Bay,
- le Safari Night Zoo,
- la propreté de la ville…

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- la pluie sans discontinue de l’avant dernier jour qui nous a empêché de faire un trek au MacRitchie Reservoir Park,