Australie

Notre Itinéraire :

Notre itinéraire en Australie

Nous avons loué une voiture pour aller sur Kangaroo Island, un 4×4 pour aller dans le centre rouge et un van pour remonter la côte est de Sydney à Cairns….

Voici notre itinéraire:

- Adelaïde et Kangaroo Island: 4 jours
- Centre Rouge (Uluru et ses environs): 6 jours
- Melbourne: 3 jours
- Sydney: 7 jours
- Port Stephens: 1 jour
- Byron Bay: 2 jours
- Gold coast/ Sunshine Coast: 2 jours
- Noosa: 1 jour
- Agnes water: 1 jour
- Cape Hillsborough: 1 jour
- Airlie Beach: 3 jours
- Mission Beach: 1 jour
- Cairns: 4 jours
- Green Island: 1 jour
- Port Douglas: 2 jours
- Daintree: 1 jour

Kangaroo Island

19-22 février 2014: Un séjour idyllique en communion avec la nature!

kangarooisland

Petite journée de transport pour démarrer : premier avion d’Auckland à Sydney… Second avion de Sydney à Adélaïde… Récupération de la voiture de location… Direction notre auberge de Backpackers! Avec le décalage horaire, il est déjà 18h! Nous décidons de faire le plein de courses pour les jours suivants ! Le soir, l’auberge organise un gros barbecue gratuit! C’est bonne ambiance!

Réveil très matinal le lendemain: 5h45! Après presque 2h de route, nous prenons le ferry (avec la voiture) pour Kangaroo Island (45 minute), ça y est nous y sommes! J’en rêvais depuis tellement longtemps!

Petit aparté : derrière un tour du monde, il y a une grande organisation. Qui dit organisation à deux, dit négociation et compromis et Kangaroo Island a fait justement l’objet d’une grande négociation entre nous… Nicolas ne souhaitant pas y passer à cause du prix un peu excessif de la traversée en bateau et moi voulant impérativement y séjourner pour être en osmose avec la nature ☺… Cette fois, j’ai gagné! Et heureusement !!!

Nous voilà arrivés à Penneshaw et reprenons la route pour Kingscote, où nous avons réservé 2 nuits dans une auberge de jeunesse. À peine arrivés, nous voilà repartis en direction de Paul’s place. Le temps est compté et nous voulons en profiter au maximum!

Cette fois, c’est moi qui conduit! Grande première, c’est la première fois que je roule à droite! :-) ) Je m’habitue rapidement… Par contre, en route, on voit un nombre inquiétant de kangourous écrasés! Ce n’est pas très rassurant et c’est plutôt triste à voir! On espère voir des kangourous vivants quand même ! On est sur Kangaroo Island, m….! Ouf, nos vœux sont exhaussés ! On en voit un vivant! Il déboule un peu au loin devant notre voiture! On roulait doucement heureusement !

Nous arrivons vers 12h15 à Paul’s Place, un centre de réhabilitation regroupant de nombreuses espèces endémiques à l’Australie.

kangarooisland

Paul (le propriétaire), un homme charmant et à la fois excentrique, nous fait la visite.

kangarooisland

Nous sommes un groupe de quinze personnes. À peine entrés, nous tombons nez à nez sur des kangourous en liberté, très chaleureux!! Je suis aux anges! Nico aussi! En plus, Paul a du voir très vite en moi mon ptit côté Brigitte Bardot car si tôt arrivés, il me choisit et me met un kangourou dans les bras (quasiment aussi « grand » que moi) pour que je le nourrisse au biberon :-) ))))

kangarooisland

Nous allons ensuite nourrir toute la tribu animale : kangourous, moutons, canards, émeus,…

kangarooisland

Chacun a sa manière de réclamer à manger: les émeus et moutons se ruent sur nous et emploient la manière forte, les kangourous, eux, sont plutôt câlins, ils nous montrent pâte blanche !

kangarooisland

kangarooisland

On part ensuite dans un grand enclos où on observe des animaux plus ou moins charmant, on fait la connaissance d’un python,

kangarooisland

…puis d’un bébé opossum et on finit en beauté avec un koala, c’est trop chou! J’ai eu le droit à un gros câlin!

kangarooisland

On entre ensuite dans la volière où se côtoient oiseaux tropicaux, perroquets multicolores, échidnés (espèce qui ressemble à un hérisson avec un long nez).

kangarooisland

On assiste ensuite à la tonte d’un mouton, c’est impressionnant!

kangarooisland

On reste plus de 3h avec Paul. On passe un excellent moment! On est loin de l’univers des zoos ou des centres où les animaux sont drogués pour que les touristes puissent les approcher! Paul est un homme très marrant! Nous serions bien restés encore mais toute bonne chose a une fin!

En repartant, nous croisons un lama (qui manque de me cracher dessus!) et un chameau!

Nous avons adoré cet endroit plein de bonne humeur et de tendresse!

Nous continuons ensuite vers Stokes Bay. Les lieux sont charmants.

kangarooisland

Nous passons à travers les rochers et découvrons une belle petite plage.

kangarooisland

Nous reprenons la route pour Kingscote, les paysages sont très jolis. L’île est sauvage!

kangarooisland

Nous allons nous balader dans les environs de notre auberge et tombons sur une colonie de pélicans, à 2 mètres de nous. Nous les observons tranquillement…

kangarooisland

Le lendemain, direction Seals Bay, un endroit formidable pour voir de très prêt des phoques sauvages (à moins de 10 mètres !). Après s’être renseignés sur les prix de l’excursion, nous décidons d’aller jeter un œil par nous même. Nous outrepassons les panneaux interdits et entrons dans le bush en mode commando discret. C’est énorme! Assez vite, nous tombons nez à nez avec quelques kangourous. Nous rampons à travers les arbustes (la peur au ventre). Le bush est présent à perte de vue. Nous arrivons sur la plage à proximité des phoques, en mode discret, pour ne pas les déranger. Quel bonheur!!!

kangarooisland

Nous sommes à quelques mètres d’eux seulement ! Pas un touriste à la ronde!! Nous avons le sentiment d’être au cœur d’un documentaire animalier! Waouhh! C’est magique !

kangarooisland

Et là, grosse panique… Je m’aperçois que j’ai perdu mes lunettes de vue en chemin (paire de lunettes reçue 3 jours avant notre départ pour le Brésil!)

On essaye de revenir sur nos pas, impossible de se retrouver, c’est immense, on se perd et on ne les retrouve pas! Une Rangers nous interpelle 2 minutes après notre sortie du bush : « Vous êtes allés dans le bush? » Moi en panique, Nico, confiant: « Non, on regardait ces deux gros insectes juste là… » La Rangers nous fait confiance et repart, pourtant c’était inscrit sur nos visages. Nous étions tous les deux transpirants, les cheveux défaits, haletants, et avec plein de branchettes sur nous!

Une fois, la Rangers partie, nous retournons dans le bush tour à tour pour essayer de retrouver ces fameuses lunettes. Mais c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin!

Nous reprenons ensuite la route pour Little Sahara, situé au centre de l’île, considéré comme un tout petit Sahara. Ce sont des dunes de sable blanc entourées par le bush. Nous prenons quelques photos et nous voilà déjà repartis. Direction cette fois: Vivonne Bay, près de Seal Beach, élue « meilleure plage d’Australie » par l’Université de Sydney. La plage est jolie, déserte mais le temps est très gris ! Difficile de voir tout son potentiel!

kangarooisland

Nous partons ensuite découvrir le parc national de Flinders Chase. Premier arrêt : le site des Remarkable Rocks, formations rocheuses torturées et colorées, situées sur une falaise surplombant la mer.

kangarooisland

Après quelques arrêts photos, nous allons admirer Admiral’s Arche, immense cavité rocheuse ouverte sur l’Océan, qui abrite une colonie de lions de mer à fourrure. Il y a des centaines de lions de mer!

kangarooisland

C’est magique!! On observe les combats de joute! C’est un moment très particulier, il n’y a presque pas de touristes… Nous sommes seuls face à eux, face à l’immensité de l’océan…

kangarooisland

En chemin, nous tombons nez à nez avec un serpent! L’heure continue de tourner malheureusement. Il est déjà 17h30, nous reprenons la route et continuons de parcourir le parc. En route, un kangourou saute quasiment sous les roues de notre voiture. Heureusement, Nico a les bons réflexes… Le kangourou et la voiture se quittent indemnes.

Nous passons par les petits chemins. C’est canon! Nous faisons quelques haltes pour essayer d’observer la vie animale. Avant de rentrer, petite halte pour observer les pélicans comme la veille. Ils sont toujours présents!

Le jour suivant (dernier jour sur Kangaroo Island), nous nous levons très tôt pour profiter au maximum de la journée! Nous retournons à Seals Bay pour essayer de retrouver mes lunettes (même si on y croit plus trop) et revivre l’expérience incroyable de la veille!! On ne se lasse pas un instant de la vue. C’est grandiose! Et miracle, Nico retrouve mes fameuses lunettes au milieu de rien!! Encore une fois, nous serions bien restés toute la journée ici, mais nous ne sommes pas autorisés à être là! C’est magnifique !

kangarooisland

Nous partons ensuite tester les produits locaux. Premier arrêt : Emu ridge eucalyptus distillery. C’est très sympa, on visionne un film sur la distillerie, on goûte les cidres artisanaux et on découvre les huiles à base d’émeu, notamment. Le petit magasin est très agréable.

kangarooisland

Deuxième arrêt: Clifford’s honey farmers. On goûte les différents miels. On y est un peu moins bien reçu mais on découvre les méthodes d’apiculture. On repart ensuite en direction de Penneshaw. L’heure du ferry a été avancée, nous devons prendre celui de 14h30. Dernier arrêt en route à Prospect Hill, superbe point de vue en hauteur.

Nous reprenons la route pour Adélaïde, nous avons un vol le lendemain matin pour Alice Springs !!

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- Seals Bay et la mission commando !! Se retrouver encerclés de lions de mer, c’était juste magique !
- la beauté des paysages de Kangaroo Island, qui a su conserver son côté très sauvage et à la fois paradisiaque !
- pouvoir prendre des kangourous et des koalas dans nos bras ! observer de plus ou moins loin la vie animale !

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- voir toutes ces petites bêtes trop mignonnes écrasées sur la route… Snif !
- sinon c’était PARFAIT !!!!!!

Informations pratiques :

Principales distances :

- De Kingscote à Seal Bay : 45 min en voiture
- De Penneshaw à Seal Bay : 96 km, 1 heure
- De Seal Bay à Rocky River (parc national des Flinders) : 67 km, 45 minutes
- De Rocky River à Kingscote : 99 km, 1 heure 10 minutes
- De Kingscote à Penneshaw : 58 km, 45 minutes

Conseils (pour ceux qui souhaitent y organiser un séjour) :

- Durée recommandée sur place : 4 jours avec Adélaïde dont 3 jours sur place
- Comment y aller? Si vous voyagez seul, il vaut mieux passer par une agence en tour organisé. Si vous voyagez à deux ou plus, il vaut mieux louer une voiture à Adélaïde et passer sa voiture sur le ferry. Lors de nos recherches, on a pu constater que les prix des voitures de location étaient bien élevés sur Kangaroo Island. Et surtout, il faut rajouter le prix des trajets en bus d’Adélaïde à Cape Jervis (44 AUD/ personne pour un A/R),
- Budget recommandé: beaucoup, beaucoup d’argent! À date, plus gros budget dépensé par jour mais ça valait le coup!!!
Détails de notre budget (pour 2 personnes pour 4j/ 4n, dont 3j/2n à Kangaroo Island et 1j/ 2n à Adélaïde) :
. Ferry : 245€ (378 AUD) en passant la voiture sur le ferry
. Logement : 173€ (270 AUD) en prenant des auberges de jeunesse
. Location de voiture : 133€ (200 AUD) pour une Nissan Micra en passant par Europcar, l’agence la moins chère lors de nos recherches
. Essence : 63€ (95 AUD)
. Nourriture : 54€ (82 AUD) en faisant un plein de courses et en cuisinant nous même
. Activité : 37€ (56 AUD) intégrant l’entrée à Paul’s Place et au parc national des Flinders

Centre rouge

23-28 février 2014: Excellent road trip en 4×4 à travers l’outback !

Centrerouge

Après avoir survolés de magnifiques paysages, nous atterrissons vers 13h à Alice Springs, célèbre ville de l’Outback, entourée par des centaines de kilomètres de désert. Nous sommes Dimanche, nous devons attendre le lendemain pour récupérer notre van. Nous profitons donc de l’après midi pour faire une grosse session Internet et découvrir le centre ville. Nous croisons beaucoup d’aborigènes dans les rues. Petite soirée tranquille à l’hôtel. Nous croisons la toute petite équipe de tournage d’un film concourant pour le festival de Cannes (The Rock). Sympa!

Au réveil, nous partons à l’agence Wicked Campers récupérer notre van, réservé 3 mois plus tôt. Sauf qu’une fois sur place, le loueur nous apprend qu’il n’a plus la voiture réservée ! Grrr…. Il nous propose de nous « surclasser » avec un 4×4 (avec tente sur le toit). Sauf que nous, on ne vit pas du tout cette proposition comme un surclassement car on rêvait depuis tellement de notre trip en VAN dans l’outback australien. En plus, avec ce type de véhicule, nous ne sommes plus couverts par l’assurance (de notre banque). Et surtout, il ne nous demande plus une caution de 3000, mais de 5000 dollars (en cas d’accident)!! Et le loueur se permet de nous prendre de haut et commence à monter un peu la voix… Sauf que le coco, il ne sait pas à qui il a à faire. On ne lâche rien et on refuse d’augmenter le montant de la caution! Deux filles se mêlent à la conversation en prenant la défense du loueur de voiture… Elles sont arrivées en plein milieu de la conversation, n’ont rien compris au problème et se permettent d’apporter leur grain de sel. On a envie de les baffer. On les remet vite fait, bien fait à leur place… pour qu’elles déguerpissent et en vitesse! Les lourdes! Bref, partie gagnée. Le loueur accepte de ne pas augmenter notre caution car il finit par entendre que c’est l’agence qui est en tort…

Nous repartons un peu agacés. Surtout qu’on récupère la voiture dans un état de propreté un peu douteux et plein de fourmis à l’intérieur… On se met en mode mission gros nettoyage. On va quand même y vivre 24h/24 pendant cinq jours! On part ensuite faire le plein de courses ! Et on se rend compte qu’il y a un petit poc sur le pare-brise. On est encore à proximité de l’agence donc on y retourne pour le noter sur le contrat… On ne sait jamais… [et vous verrez que l'on a bien fait!]

Nous sommes enfin prêts, nous partons en direction du parc national West MacDonnell.

Centrerouge

Nous faisons quelques arrêts photo en route.

Centrerouge

Nous campons dans un lieu magnifique, uniquement accessible en 4×4. Il n’y a personne!

Centre rouge

Petit dîner grâce au réchaud et nuit tranquille…

Centre rouge

Le spot est idéal!

Centre rouge

Centre rouge

Le lendemain, après une petite marche matinale, une bonne douche sauvage (grâce à la douche solaire) et quelques arrêts photos,

Centre rouge

…nous prenons la route de Mereenie Loop (bien que nous n’y soyons pas autorisés…) L’agence nous demandait 100 dollars supplémentaires pour traverser cette route non goudronnée de 100 km. On décide de l’emprunter malgré tout! De toute façon, il ne va rien nous arriver :-) … On voit un nombre impressionnant de pneus sur le bas côté de la route… Intriguant… Sauf qu’on finit par comprendre… On crève 20 km avant la fin de la route interdite!

Centre rouge

Et cerise sur le gâteau, on a beau chercher partout, il n’y a pas de clé pour changer le pneu, juste un cric. Nous sommes en plein milieu du désert!

Centre rouge

Gros coup de chance, une voiture passe peu de temps après. Deux jeunes, des canadiens, sortent de leur voiture et essayent de nous aider. Mais leur clé n’est pas à la bonne dimension. Ils nous proposent de nous emmener au prochain village pour demander de l’aide. Nico reste surveiller la voiture au milieu du désert. Je pars donc avec les canadiens. On trouve un garage, le garagiste nous prête une clé. Les canadiens acceptent de faire demi tour. Ils sont vraiment sympas! On retrouve Nico trois-quarts d’heure plus tard. On essaye la clé, nickel elle fonctionne! Sauf qu’en faisant la manipulation, la clé se casse!! Ahhhh, on est maudit! Et là, deuxième gros coup de chance, un australien s’arrête, ne nous dit pas un mot et nous répare tout ça en deux temps, trois mouvements!!! Notre sauveur! On remercie bien toute l’équipe!

Nous repartons un peu angoissés et dépités !! Combien va nous coûter cette histoire? Et si une autre roue crève, on fait comment? On est au milieu de RIEN! Il est déjà 16h! On arrive enfin au Kings Canyon. Mais avec tout cela, il est trop tard pour attaquer la randonnée! On cherche alors un camping gratuit comme la veille. Impossible! On utilise donc notre combine économies! Une personne paye, l’autre se cache dans la voiture… Budget Tour du monde oblige…. Bonne ptite soirée malgré notre mésaventure…

Le jour suivant, nous faisons la petite promenade du Kings Canyon. Il fait trop chaud pour attaquer la grande ! Nous sommes envahis de mouches. Et oui, nous ne le savions pas… Mais, le centre rouge est envahi de millions de mouches. Toutes les personnes rencontrées les premiers jours portaient une moustiquaire de tête! Original! Nous étions les seuls avec le visage découvert. Face à l’exaspération de Nico face à ces millions de mouches (il en rêvait la nuit !), nous nous sommes donc fabriqués nos propres moustiquaires !

Centre rouge

Nous nous dirigeons ensuite vers le parc Uluru-Kata Tjuta.

Centre rouge

En fin de journée, nous attaquons la randonnée dans la Valley of the winds, au cœur des monts Olgas en passant par la jolie Walpa Gorge (boucle de 10 km). Nous parcourons cet étonnant groupe de rochers, qui forme des vallées et gorges profondes. 36 blocs au total ! C’est magnifique!!!

Centre rouge

Plus l’heure avance, mieux on peut observer les différentes nuances de rouge des rochers ! C’est sublime. Des sensations magiques ! Nico fait demi tour… Je suis seule au milieu de rien ! Pas un seul touriste!! Je rencontre juste un Kangourou!!

Centre rouge

La nuit tombe et il y a encore pas mal de kilomètres. Les paysages sont dingues… Je commence un peu à flipper… Petit sprint sur les 4 derniers kilomètres. Lorsque je finis, il fait nuit. Ouf, je retrouve mon chemin et Nico :-) ! Quelle belle expérience! Le soir, nous reprenons la route pour le camping, nous roulons tout doucement car il est déconseillé de conduire la nuit. Et on ne voudrait surtout pas écraser de kangourous! Arrivés au camping, la réception est fermée, c’est dommage, nous ne pourrons pas payer :-)

Le jour d’après, nous nous levons à 4h30 pour observer le lever de soleil face au célèbre rocher d’Uluru, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette fois, les voyageurs ont tous eu la même idée ! Mais, nous ne regrettons pas pour autant. L’ambiance et les couleurs d’Uluru changent au fil des heures. C’est très joli!

Centre rouge

On s’attaque ensuite aux randonnées des environs. Allons nous grimper ou pas l’Uluru? C’est une grande question ! C’est un site sacré pour ses propriétaires traditionnels, les Aborigènes Anangu, il y a donc des panneaux « Interdit de grimper », mais pourtant tout est agencé pour pousser les touristes à le faire… Étrange! Nos chemins se séparent ici. Nico opte pour l’ascension de l’Uluru. Après une montée d’1h éprouvante, il est ravi d’être arrivé au sommet et de pouvoir observer la vue de dingue sur l’ensemble du parc national! C’est sublime! J’opte de mon côté pour la randonnée de 10,6 km, qui fait le tour de la base du rocher (Base Walk).

Centre rouge

La randonnée est très sympa, sauf que je me fais encore un petit stress. J’emprunte un raccourci et je me retrouve un peu seule au milieu de rien… Nous nous retrouvons vers 12h au centre culturel. Il fait déjà bien trop chaud pour rester au soleil. Direction le camping du village Yulara, à 20 km de l’Uluru et 53 km des Kata Tjuta. Après un bon déjeuner, nous allons profiter de la piscine du Pullman! Petit tour dans le centre ville.

Nous repartons ensuite dans le parc national pour faire un dernier tour du côté des monts Olgas…

Centre rouge

Centre rouge

… et profiter ensuite du coucher de soleil face à Uluru, en mode apéro sur le toit du 4×4.

Centre rouge

C’est canon!

Centre rouge

Sauf que nous sommes toujours envahis de mouches! :-) Nous repartons à la tombée de la nuit, tout en faisant bien attention à ne pas écraser de kangourous.

Après une bonne nuit, ça y est, nous sommes le 28 février, il est temps pour nous de reprendre la route pour Alice Springs. On prévoit d’y arriver tôt pour s’occuper de notre problème de pneu! Sauf que… deuxième péripétie… En route, nous croisons un camion qui projette un énorme caillou sur notre notre pare-brise. Un éclat d’environ 4 cm de diamètre apparaît immédiatement! Décidément, on est maudit avec ce 4×4! Panique à bord! D’un coup, on oublie le pneu! Sitôt arrivés en ville, nous allons nous renseigner sur le prix de la réparation de l’impact du pare-brise. Ici, il n’y a pas de Carglass! Et en plus, l’impact est bien plus grand qu’une pièce de 2€ :-( … Le garagiste nous dit que l’impact est trop gros, qu’il faudrait plutôt changer le pare-brise, soit 350 dollars minimum. Trop cher! Tant pis, on verra bien comment la compagnie de location réagit…

Sauf qu’au fil de la conversation, on apprend que le garagiste connaît très bien le loueur de voiture, il a l’habitude de travailler avec. Limite on se demande s’ils ne sont pas potes… On est foutu, il va le prévenir direct…

Nous partons ensuite nous renseigner sur le prix d’un pneu. 270 dollars! Mais, on finit par trouver un pneu d’occasion pour 85 dollars, montage inclus… Nous voilà rassurés !!

On trouve un camping pour la nuit…

1er mars, nous avons un avion d’Alice Springs pour Melbourne. Nico me dépose à l’aéroport et part ensuite rendre la voiture chez Wicked. Le loueur de voiture vérifie tout: propreté du véhicule, état de la tente, état de 2 roues, nouvelles rayures… Il conduit même la voiture 30 secondes pour la garer à son emplacement et on ne sait pas par quel miracle… mais il ne voit pas l’impact sur le pare-brise (pourtant énorme!) On récupère donc une belle facture de remboursement de l’acompte… Nico prend ensuite la navette pour l’aéroport. Nous sommes soulagés!!! Et ravis de notre expérience dans l’Outback australien!

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- la beauté des paysages

- la beauté naturelle spectaculaire d’Uluru et des monts Olgas!

- le road trip en 4×4 et notre première nuit dans la brousse en mode seuls au monde!

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- les mouches envahissantes, qui se font une place partout: narines, oreilles, bouches…!

- les péripéties avec notre véhicule liées en grande partie à son mauvais entretien! Les pneus semblaient n’avoir jamais été changés! Heureusement, par chance toutes ces mésaventures ne nous auront coûté que 85 dollars!

- les prix exorbitants de l’essence dans le centre rouge: 50% plus cher!

Conseil:

- Durée minimale conseillée : 3/4 jours
Si vous avez très peu de temps, nous vous conseillons d’aller à l’essentiel, du côté de l’Uluru et des monts Olgas

– À faire absolument: la randonnée de la Valley of the wind, au milieu des Kata Tjuta au petit matin ou en fin d’après-midi!!

- Que prévoir?
. Un chapeau et de la crème solaire! Le soleil est dangereux en Australie et surtout ici!
. Beaucoup d’eau!! Une bouteille d’eau est vendu aux alentours de 5$ dans la plupart des endroits de l’outback!
. Une moustiquaire spécial visages si vous ne voulez pas gober de mouches toutes les 2 minutes! On a cru comprendre que certains hôtels en fournissaient gratuitement mais nous n’avons pas fait d’hôtel!
. Un bidon d’essence d’avance pour éviter de tomber en panne d’essence en plein milieu de rien!
. Un plein de nourriture!
. Deux batteries pour son appareil photos!

- Que vérifier? Si vous louez une voiture, un van, un 4×4…, bien vérifier l’état des pneus du véhicule et l’état de la roue de secours. Lorsque, nous avons rendu le 4×4, il faut savoir que l’agence n’a pas vérifié l’état de la roue de secours, nous aurions pu la rendre avec la roue crevée!! C’est honteux!

Melbourne

1-3 mars 2014: Petite étape de 3 nuits à Melbourne!

Melbourne

Nous sommes le 1er mars 2014. Il est 16h… Nous atterrissons à Melbourne, deuxième ville d’Australie. Nous avons prévu une courte étape : 3 petits jours ou plus exactement 52h, pas plus, pas moins… C’est court, trop court, car finalement les très grands attraits de Melbourne semblent se situer à l’extérieur de la ville: avec la Great Ocean Road, le Wilsons Promontory park, Philip Island… Tant de lieux que nous n’aurons pas la chance de découvrir!

Et oui, idéalement, à Melbourne, il aurait fallu louer une voiture pour en profiter au maximum… Nous nous concentrerons donc sur Melbourne même, connue pour sa vie artistique, ses cuisines du monde, ses parcs verdoyants… Et, nous n’aurons pas le temps de nous ennuyer!

Lors de cette étape, nous retrouvons le confort d’un hôtel ! Et oui, depuis un mois, nous alternons entre campings et auberges de jeunesse et nous prévoyons durant les 30 jours prochains, d’alterner entre squats sur le canapé de nos chers amis et nuits dans le van…

Au programme de ce séjour:

- découverte des cuisines du monde, et surtout de la cuisine asiatique de Chinatown (la moins chère ici): Japon, Singapour, Vietnam, Chine, Thaïlande,… Nous avons déjà commencé notre tour d’Asie!

- visite guidée du parlement (et oui, on s’instruit un peu!),

Melbourne

Melbourne

- petit tour à Federation Square, très animé, rendez-vous préféré des habitants, lieu des rassemblements,

Melbourne

Melbourne

- promenade du côté de la plage de St Kilda Foreshore,

Melbourne

Melbourne

- balade dans les magnifiques jardins botaniques « Jardin Royal Botanic Gardens », une des attractions phares de la ville (jardins qui figurent parmi les plus beaux du pays et qui réunissent des plantes d’Australie et du monde entier),

Melbourne

Melbourne

- petit tour dans le Melbourne artistique… Il y a de jolis tags un peu partout, c’est sympa!

Melbourne

Melbourne

Cette étape nous aura donc permis de mettre un peu à jour le blog, d’organiser la suite, de préparer les documents pour le visa chinois (que nous prévoyons de faire à Sydney) et de profiter d’un bon lit :-) tout en découvrant Melbourne!

Melbourne

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- l’atmosphère de la ville très cosmopolite!

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- le timing, ainsi que le budget (au vu des dépenses antérieures), tous deux trop courts qui ne nous ont pas permis de découvrir les environs ! Avec pour grand regret d’avoir manqué la Great Ocean Road!

Conseils :

- Durée conseillée pour visiter Melbourne et ses environs : 4/5 jours
- Moyens de locomotion : louer une voiture pour découvrir les environs à son rythme! Au moins une journée ou deux pour faire l’extraordinaire Great Ocean Road, l’une des plus belles routes panoramiques au monde.
Il est possible d’aller en transport en commun découvrir Wilsons Promontory park et Philip Island…
En ce qui concerne les transports en commun dans Melbourne. Il n’est pas possible d’acheter des tickets de métro à l’unité, il faut acheter le pass Myki (6$ de carte à payer une fois + 3$ pour 2h pour la zone 1 ou 6$ la journée pour la zone 1). Il existe un tramway gratuit qui fait le tour de la ville, le City circle.

Sydney

4-10 mars 2014: Découverte de la mythique ville de Sydney!

Sydney

Nous voilà arrivés à Sydney, ville la plus grande, la plus ancienne et la plus cosmopolite d’Australie. Tout d’abord, il est important de souligner que non, Sydney n’est pas la capitale d’Australie! Certains répondront, « non bien sûr, c’est Melbourne! » Loupé! Il s’agit de Canberra! « Évidemment! », certains nous diront! Mais bon, le préciser ne fera de mal à personne!

Nous retrouvons nos amis Sandra et Alexis, tout juste installés ici depuis 4 mois… Il est 6h, direction : Glebe Point, chez eux! Les pauvres, on les sort du lit de bonne heure ! Et on découvre sur le canapé Anaïs, « Erasmus » comme nous à Bangkok en 2007. Le monde est vraiment petit car Sandra et Anaïs ne se connaissaient absolument pas avant leur arrivée à Sydney…

Sydney

Après un bon petit déjeuner tous les 4, nous partons à l’ambassade de Chine pour obtenir nos visas. Malgré les quelques difficultés, notre dossier est validé. Oui, il faut savoir qu’un visa chinois se mérite: il faut présenter des papiers, des papiers et encore des papiers! L’après-midi, nous partons avec Alex (Sandra et Anaïs travaillent) en direction de la mythique plage : Bondi! C’est très sympa, un peu cliché: surfers, hommes bodybuildés, filles en bikini,… Il n’empêche que l’ambiance y est très agréable… On passe un très bon moment… Petit à petit, le ciel commence à s’assombrir et à prendre des airs de fin du monde…

Sydney

La plage se vide en quelques minutes, éclairs, trombes d’eau… Nous sommes trempés!

Sydney

Gros apéro chez Sandra et Alex le soir. Nous n’en dirons pas plus… :-)

Réveil très difficile pour l’un d’entre nous! Je ne dirai pas qui! La pauvre Sandra part travailler! Le soleil est de retour ! Avec Alex, nous partons à la rencontre du bâtiment le plus emblématique de la ville, et même du pays, l’opéra de Sydney.

Sydney

Personnellement, je l’imaginais encore plus grand et plus blanc, Nico le pensait plus moderne. Malgré tout, ce monument est très joli à regarder sous tous les angles, et à tous les moments de la journée… Classé au patrimoine de l’Humanité, ce dernier évoque les voiles gonflées d’un yacht.

Sydney

Nous observons par la même occasion le Sydney Harbour Bridge, célèbre pont de Sydney reliant le quartier des affaires et le nord de la ville.

Sydney

Nous partons ensuite nous balader du côté du Royal Botanic Gardens, jardin botanique de 30 ha.

Sydney

Petite rencontre au passage…

Sydney

Petit tour en ville. Pizza party et apéro (sans alcool) tous les 4 en ville.

Le jour suivant, nous allons passer l’après-midi à la plage avec un pote d’Alex, en face de Sharks Island.

Sydney

Les garçons font des beaux plongeons à partir d’un rocher de 6 mètres de haut.

Sydney

On passe un moment agréable à la plage… Nous sommes vendredi, ça y est Sandra est en week-end :-) . Grosse soirée à l’appart avec les potes de Sandra et Alex, nous allons ensuite découvrir les bars de Sydney…

Samedi, nous faisons la promenade qui relie Bonte à Bondai, nous allons de plages en plages, nous nous posons tranquillement.

Sydney

On passe un bon moment !

Sydney

Petit dîner dans un petit restaurant thaï. Balade nocturne dans Sydney.
Dimanche, nous prenons le ferry pour Manly, l’une des principales stations balnéaires de la ville. Nous observons l’opéra et le pont sous un angle différent! Nous passons l’après-midi à la plage, c’est très agréable. L’atmosphère est très sympa. Petit apéro sur l’herbe avant de reprendre le ferry et de rentrer sur Glebe point.

Sydney

On finit cette belle journée par un restaurant thaï tous ensemble.

Le dernier jour est placé sous le signe de l’organisation (récupération et nettoyage du van, récupération des visas, courses…) Nous allons déjeuner avec deux anciens étudiants de notre promotion à l’EMLyon, Romain et Greg, expatriés à Sydney depuis quelques années . Nous rejoignons ensuite Géraldine, ancienne étudiante de l’ESPEME, pour boire un verre avec. Très bonne journée.

Sydney

Au réveil, nous prenons le volant de notre van. C’est parti pour 20 jours d’aventure à travers la côte est de l’Australie!

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- la magnifique baie de Sydney et ses superbes plages,
- flâner à travers la ville,
- retrouver nos amis à l’autre bout du monde,

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- rien de particulier…

Côte Est: Byron Bay, Gold coast, Sunshine coast

11-17 mars 2014: Périple en van le long de la côte Est: des premiers jours magiques au coeur du cliché australien: soleil, surfeurs, vagues, sable blanc, road trip en van, vie de bohême,…

«

Nous en rêvions de ce road trip en van ! Ça y est, nous y sommes, nous sommes prêts ! Nous voilà partis pour 20 jours de van, de folie et d’aventures ! Nous prévoyons de remonter la côte Est de Sydney à Cairns en longeant la côte, soit 3000 kilomètres et 38 heures de route (en théorie)! Car dans la réalité avec tous les détours, les allers retours et la vitesse réduite du van, nous avons plutôt fait 4000 kilomètres et 60 heures de route!

Nous sommes le 11 mars 2014… Nous quittons l’appartement de Sandra et Alex vers 8h45. Nous faisons le choix de pas mal rouler aujourd’hui pour en profiter un maximum les prochains jours… Après quelques bouchons à la sortie de Sydney, nous faisons une première halte à Bennets Beach, à proximité de Port Stephens. C’est magnifique: une grande étendue de sable blanc, de grosses vagues, une plage quasi déserte (moins de 10 personnes!).

«

Nous reprenons ensuite la route jusqu’à Nambucca Heads. Impossible de trouver un spot de camping gratuit et officiel dans le coin. Tant pis, nous décidons de dormir au point de vue « Captain Cook », en mode camping sauvage. C’est magnifique. Nous avons une vue à 180° sur l’océan.

«

Un homme est installé dans sa voiture, nous lui demandons s’il est possible de dormir ici. Il est australien, il s’appelle Leath et nous apprend qu’il dort régulièrement dans sa voiture à cet endroit et qu’il n’a jamais eu d’ennuis avec la police. C’est plutôt rassurant, nous nous installons donc et démarrons l’apéro. Nous proposons à Leath de partager notre repas. Il nous apprend qu’il est séparé de sa femme, qu’il vit depuis un moment dans sa voiture et que son quotidien n’est pas toujours facile, mais il garde le moral… Il est très sympa! Sa situation nous attriste! Nous passons un agréable moment tous les 3.

Nous passons notre première nuit dans le van, bon ce n’est pas très grand, mais ça fera l’affaire pour 3 semaines!

Le lendemain, petit réveil en douceur. Nous piquons une tête dans l’océan.

«

Petite douche de plage… Et oui, en Australie, quasiment chaque plage
est équipée d’une douche, alors oui, nous vivrons comme des nomades durant 3 semaines, mais nous resterons propres, quitte à se laver dehors à l’eau froide!!

Nous prenons ensuite la route jusque Byron Bay, connu pour être le meilleur spot de la côte Est pour le surf! Et là, nous tombons sous le charme de ce spot, qui est MAGIQUE, SENSATIONNEL! Et pourtant, nous ne pratiquons pas le surf!

Nous allons sur la plage de Wategos, propice à la baignade, l’eau est transparente, les vagues sont énormes.

«

Nous passons un excellent moment. Il y a des barbecues à disposition face à la mer. C’est génial, l’ambiance est très décontractée, très jeune, sportive.

«

En fin d’après-midi, nous allons sur la plage de The pass, magnifique aussi, plus familiale. Nous marchons jusqu’au Cape Byron, la vue sur l’océan est superbe. Il y a un ‘point break’ de surf très connu et plusieurs centaines de surfeurs s’y regroupent, c’est impressionnant ! Certains se débrouillent vraiment, c’est beau à regarder!

«

Nous allons ensuite nous balader dans le centre ville. L’ambiance est très agréable: en mode surfeurs, baba cool. Les gens se promènent pieds nus…

Par contre, impossible de trouver un spot comme la veille sans craindre de lourdes amendes (allant de 200 à 500 AUD!). Nous ne prenons pas trop de risques pour ce soir et allons dormir sur une aire d’autoroute (Rest Stop Pacific Highway à Tyagarah).

Au réveil, nous partons faire la promenade du phare de Byron Bay. C’est très agréable, en plus, on a la chance de pouvoir observer au loin une colonie de dauphins! Le soleil est omniprésent. Nous partons ensuite nous baigner du côté de Wategos, comme la veille. Oui, nous sommes tombés amoureux de ce spot! Petite salade maison face à la mer! Nous sommes au top!

Nous passons le début d’après-midi tranquillement puis nous partons pour Coolangatta, puis Burleigh Heads.

«

Ce sont de grandes plages entourées par la ville. Nous dormons cette fois sur un parking, plus ou moins officiel (Best Spot Near Surfers à Palm beach) en bordure de plage.

Le jour suivant, nous partons en direction du parc national de Springbrook, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le temps est brumeux! Contrairement aux photos affichés à l’entrée du parc, nous ne voyons ni kangourous, ni koalas. Mais, les paysages sont jolis…

«

Nous avons particulièrement aimé le point de vue Best of All Lookout.

«

Nous prenons ensuite la route de Broad beach et de Surfers Paradise. Quelques expatriés nous avait conseillé de fuir Surfer’s Paradise mais ce lieu étant l’une des destinations touristiques australiennes les plus emblématiques,… et en plus,… situé sur notre route… Difficile de passer à côté! Et heureusement d’ailleurs car nous apprécions bien le spot!

«

Nous sommes loin de l’atmosphère baba cool de Byron Bay, mais la ville a quand pas mal d’atouts. La plage avec sa grande étendue de sable sur des kilomètres est agréable… Nous avons apprécié notre session baignade sportive. Les vagues sont immenses, encore plus grandes qu’ailleurs.

Nous avons aimé le petit marché nocturne face à la mer… les bonnes infrastructures (barbecues, douches and co)… l’animation de la ville…

Après une bonne balade dans la ville et une bonne petite salade maison avec vue sur l’océan, nous partons dormir sur un parking face à un étang (Jabiru Island Lions Park Hopeisland Road Paradise Park). Malheureusement, c’est bruyant et il y a pas mal de moustiques…

Nous sommes réveillés à 5h du matin par des pêcheurs grrrrr… Nous nous sommes fait bouffer par les moustiques et les sandflies, nous mourrons de chaud dans notre van mais sinon tout va bien ! :-)

Nous reprenons la route et passons à côté de Brisbane pour rejoindre Moreton Bay … Sauf que le Lonely Planet nous induit en erreur et nous zappons Moreton Bay… Nous avons trop roulé…Snif! Moreton Bay était mal placé sur la carte du livre… Nous nous arrêtons à Redcliffe, la plage n’est pas terrible, il y a beaucoup d’algues, mais le spot est parfait pour manger (petit banc face à la mer).

«

Nous roulons ensuite jusque Kings Beach, pas loin de Caloundra. La plage est très sympa. Il y a de bonnes vagues. Nous passons toute la fin d’après midi à lire, écrire, observer la mer, prendre des photos. Petit moment de détente.

«

Nous allons dormir à Landsborough Park Area à Glenview.

Le lendemain, nous partons pour Noosa, première station de la Sunshine Coast. Nous faisons la grande balade de 2h15 à travers le parc national… Nous empruntons le Tanglewood track, puis le parcours côtier du Coastal track. Nous marchons à travers la forêt. Le soleil brille de mille feux.

«

«

Vers la fin du parcours, nous longeons une plage, nous observons les surfeurs et tombons sur un petit koala tout en haut d’un arbre! Quel bonheur! Alala la faune australienne, nous ne nous en lassons pas!

«

Nous allons ensuite piquer une tête dans l’eau, nous l’avons bien mérité! Il y énormément de courant, c’est impressionnant!!… Limite dangereux! Nous nous prenons de bonnes gamelles, perdons nos maillots de bain et terminons la tête dans le sable! C’est très glamour :-)

Nous sommes épuisés et affamés! Au menu: pâtes Carbonara face à la mer! Nous sommes au top! Session plage l’après-midi… Il y a toujours autant de courant et nous finissons aussi ridicules! Nous passons la nuit à Matilda Rest Area à Kybong.

Le lendemain, réveil vers 7h30. Nous prenons la route pour Agnès Water. 4h30 de route! Les paysages en route sont très plaisants. Nous traversons champs et forêts. Après un petit break de quelques heures, un bon pique-nique, une session plage et une bonne sieste, nous reprenons la route jusqu’à Rockhampton. 2h40 de route. Nous passons la nuit au Caltex Truck Stop. Nous passons une nuit horrible. Nous sommes sur une aire de camion pour éviter les fameuses amendes et c’est horriblement bruyant. C’est une véritable fournaise à l’intérieur du van..

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- Byron Bay, notre gros COUP DE COEUR sur la côte Est,
- Voyager en van et pouvoir ajuster son itinéraire au gré de ses envies,
- les installations (wc, douches et barbecues) présentes un peu partout sur la côte australienne, qui permettent de profiter au mieux de la vie de bohême. Quel bonheur de se préparer de bons petits plats face à l’océan !

«

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- les moustiques et les sandflies!!
- les rangers qui patrouillent pour mettre des amendes aux voyageurs! Il aurait été tellement plus agréable de poser notre van chaque soir face à l’océan !

Et oui, petite alerte aux futurs voyageurs: l’Australie est vu de tous comme LE pays du VAN, de la liberté et des grands espaces et pourtant, la réalité est légèrement DIFFERENTE… De nombreux voyageurs choisissent de parcourir le pays en van ou en voiture, certains achètent un véhicule, d’autres le louent. Et étant donné l’investissement, les voyageurs s’imaginent pouvoir dormir là où bon leur semble… Mais, non, des rangers circulent un peu partout dans le pays pour veiller à ce que ces voyageurs dorment uniquement dans les lieux autorisés, autrement dit les campings (bien souvent payants) ou alors certaines aires d’autoroute!! Oui, c’est tout de suite moins glamour! Car si les voyageurs se font prendre… Alors là, les amendes sont plutôt salées (entre 200 et 500 dollars)…
Mais au vu du nombre de touristes par an en Australie, on comprend que le pays doit poser des limites pour préserver son territoire!

Côte Est: Cape Hillsborough, Airlie Beach, Cairns

18-24 mars 2014: Périple en van le long de la côte Est: Le van sous la pluie c’est tout de suite moins drôle !

«

Nous sommes le 18 mars, nous prenons la route pour Cape Hillsborough. et pour une fois, nous faisons le choix de payer un camping, mais pas n’importe lequel : le Cape Hillsborough Nature Resort! Un petit coin de paradis pour les amoureux de la nature et des animaux!

A peine arrivés dans le parc, nous voyons déjà deux wallabies ! Nous démarrons l’après-midi par un petit moment de détente dans la piscine du resort! Puis, nous allons nous balader sur la plage, l’endroit est très joli, très sauvage,…

«

Nous sommes à la recherche des kangourous mais la nuit commence à tomber et pas un kangourou n’a pointé son nez…

«

Nous rentrons au camping, un peu déçus. Et c’est là que finalement opossums, kangourous, wallabies font leur apparition ! :-)

On manque même de se faire voler notre repas par les opossums, très voleurs et peu craintifs… Avant de se coucher, nous faisons face à un wallaby trop mignon, avec un bébé dans sa poche. C’est chou! Malheureusement, nous n’avions pas notre appareil photo pour immortaliser le moment !

Courte nuit infernale :-( … Nous mourrons de chaud dans notre van…

Le lendemain, nous nous réveillons de bonne heure… à 5h30, pour observer le lever de soleil!

«

Et là, c’est magique, il y a une bonne dizaine de wallabies et de kangourous présents sur la plage… C’est canon!!

«

Nous faisons des centaines de photos…

«

Ils sont plus farouches que chez Paul’s Place à Kangourou Island mais ils se laissent quand même approcher. Ils n’acceptent pas les câlins, juste la nourriture…

«

Vers 8h, nous reprenons la route en direction d’Airlie Beach, point de départ pour l’excursion pour les Whitsundays, célèbre archipel d’Australie connu pour son eau bleue turquoise et son sable blanc et fin… Sauf que plus on s’approche du point de rendez-vous, plus le temps est grisonnant.

Gros dilemme ! Allons nous malgré tout aux Whitsundays au risque de découvrir cette île paradisiaque sous la pluie et sans ses couleurs paradisiaques ? Ou rebroussons nous chemin en attendant les prochains jours que le soleil refasse surface? Finalement, nous décidons de reporter l’excursion… Nous partons faire un tour sur Internet pour vérifier la météo des prochains jours… Et là, les sites météorologiques annoncent 4 jours de temps horribles!! Les sites météo peuvent se tromper, non? Nous décidons de rester dans le coin en espérant que le beau temps revienne..

Le problème est que tous les campings à moins de 70 kilomètres à la ronde d’Airlie Beach sont payants et qu’il n’y a même pas d’aire d’autoroute !!! Nous décidons donc de partir vers Bowen, ville côtière car il y a un camping gratuit, sur une aire de repos pour les routiers, le spot risque d’être bruyant… Il faut savoir qu’en Australie, les routiers transportent des camions gigantesques sans fin, des 10 tonnes, avec 3 remorques.

Nous arrivons à Bowen. La ville n’est pas d’un grand intérêt, le temps est meilleur ici, mais il y a énormément de vent! Nous allons en direction de la plage de Kings beach, qui est joli, mais il y a trop de vent pour en profiter!

«

Direction donc: le Caltex Fuel Station pour y passer la nuit. Nous nous créons une moustiquaire de fenêtre pour que le van ne ressemble plus à une fournaise et que Nico soit moins agité :-) …Petit film et au lit.

Le lendemain, le temps est toujours aussi gris. Nous retournons sur Airlie Beach, il pleut non stop toute la journée. Nous faisons le choix de dormir au Big4 Adventure, après avoir bien négocié le tarif! Il y a de bonnes infrastructures, une cuisine couverte, on profite de la piscine sous la pluie et d’une bonne douche chaude!!! Ça fait du bien!

Le jour suivant, la pluie est malheureusement toujours présente. Nous allons faire un tour au mac do pour vérifier la météo et les prévisions sont plutôt mauvaises. Nous nous résignons et abandonnons l’idée de faire notre excursion aux Whitsundays!! Avec grande tristesse! Nous prenons la route jusqu’à Townsville. Petit tour en ville.

«

Malheureusement, il n’y a pas grand chose à faire. Nous passons la nuit à Saunders Beach Van Area.

Le jour d’après, il pleut encore. Nous sommes désespérés… Le van, sous la pluie, c’est tout de suite moins drôle! Nous partons pour Mission Beach. C’est sympa de voir la mangrove.

«

Nous déjeunons face à la mer malgré la pluie. Nous prenons la route de Cairns et dormons à proximité, dans l’un des rares spots gratuits (Gordonval Rest Area).

Nous sommes dimanche et là au réveil, miracle !!!! Il fait beau! Gros, gros soleil! Nous sommes heureux et soulagés!! Nous passons la journée à Cairns.
Nous allons profiter du superbe lagon artificiel du centre ville. L’endroit est très agréable. Il est situé au bord de la mer avec une bordure de plage, il y a plusieurs barbecues à disposition, des douches chaudes, de grandes pelouses où les habitants et les touristes viennent se relaxer… Et oui, à Cairns même, il n’y a pas de jolis plages et la baignade est plutôt déconseillée pour cause de présence de requins, méduses et crocodiles.

Petite séance gym aquatique… Nous partons nous balader en ville. Et, nous allons réserver plusieurs excursions pour les jours suivants. Les locaux nous confirment que le temps va se maintenir pour la semaine. Nous réservons une excursion pour Green Island et la Grande barrière de corail… Nous profitons au maximum de la journée puis allons dormir à Gordonval Rest Area, comme la veille.

Nous sommes le 24 mars, nous avons notre excursion pour Green Island.
Réveil matinal. Il fait tout gris. Grrr!! Nous embarquons à 9h. Le bateau est remplis de chinois, ce sont leurs vacances scolaires. Et 5 min à peine, après avoir débarqué sur l’île, il se met à pleuvoir des trombes d’eau… Une bonne drache à la nordiste!! Nous attendons que la pluie s’arrête pour partir faire une session de snorkelling… sauf qu’au bout d’une bonne heure, la pluie est toujours aussi puissante… Nous essayons de trouver une planque pour nos affaires. Et tant pis, nous nous jetons à l’eau. Nous voyons pas mal de poissons et de coraux mais il y a très peu de visibilité. L’eau est très trouble…. Nous restons une bonne heure dans l’eau et je suis toute bleue. Nico (dénicheur des bons plans) a repéré des douches avec de l’eau bien chaude dans un hôtel. Nous nous incrustons discrètement… Nous prenons notre pique-nique à l’abri dans un restaurant couvert. Et, nous attendons désespérément que la pluie ne cesse de tomber mais nous attendrons toute la journée! Nous reprenons le ferry un peu dépités.

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- Cape Hillsborough, son magnifique lever de soleil et ses kangourous et wallabies

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- la pluie, la pluie et encore la pluie, qui nous a gâché une partie de notre séjour!

Cairns, Grande barrière de Corail, Port Douglas

25-31 mars 2014: Périple en van le long de la côte Est: Une plongée mémorable au coeur de la Grande barrière de Corail, suivie de quelques jours en mode détente!

«

Nous sommes le 25 mars et le temps est tout gris! Nous renonçons à notre balade au travers les plateaux d’Atherton. Nous passons le début de journée sur Cairns. Petit plouf dans le lagon artificiel. Et là, en début d’après-midi, à notre grand soulagement, le soleil se lève ! Nous décidons d’aller en profiter pour découvrir les plages du Nord de Cairns, du côté de Palm Cove. Il y a pas mal de grosses chaînes d’hôtels présentes, plutôt bien intégrées dans la nature. La plage est assez sauvage. Soirée tranquille… Nous dormons à Govandale.

Le lendemain, nous nous levons vers 6h30. Nous avons notre excursion de plongée sur la grande barrière de corail. Nous embarquons sous LA PLUIE :-( vers 8h… Heureusement, une fois arrivés, nous découvrons un temps plutôt dégagé. Nico part faire sa première plongée bouteille.

«

Oui, nous sommes séparés car contrairement à lui, je ne suis pas certifiée… Pendant ce temps, je pars faire du snorkelling! C’est grandiose, il y a des milliers de poissons multicolores, des coraux magnifiques. Le site est très accessible en snorkelling.

Nico voit dès sa première plongée un requin et une tortue… Quel bonheur! Je pars ensuite faire ma plongée bouteille…

«

Nous déjeunons ensuite ensemble sur le bateau. Puis, Nico repart aussitôt faire sa seconde plongée… Et il voit cette fois deux tortues, un requin et une raie… La chance !! Pendant ce temps, je fais du snorkelling, je décide de m’éloigner un peu du bateau et j’ai cette fois également la chance de voir un requin et une tortue. C’est canon!!! Nous passons une journée magnifique! Nous en prenons plein la vue! Nous sommes fatigués mais ravis. Au menu de ce soir: Hamburgers faits maison au barbecue, face au lagon. Quel délice! Nous allons ensuite faire un tour au casino.

Le lendemain, nous partons pour Port Douglas.

«

En route, nous passons devant de très belles plages sauvages. Nous faisons une halte à la plage de Miles Four Beach. Petit barbecue. La plage est très jolie, composée d’une grande étendue de sable. Mais impossible de se baigner car il y a des crocodiles marins…

«

Nous partons alors nous relaxer du côté de la plage du centre ville équipée de filets anti requins, crocodiles, méduses,…

«

Nous sommes plus sereins pour nous baigner :-) Par contre, l’eau n’est pas très belle, il y a beaucoup d’algues, l’eau est opaque… Nous partons en toute fin d’après-midi à la recherche d’un camping gratuit. Mais il n’y en a aucun dans la ville! Nous nous éloignons un peu du centre et nous nous retrouvons finalement au camping du Big4 (célèbre chaîne de camping australienne), l’accueil est fermé, il n’y a aucune barrière.. Nous nous installons donc sans payer !

Le jour suivant, nous nous réveillons de bonne heure pour partir avant l’ouverture de la réception du camping et allons profiter d’un petit déjeuner sur la plage. Puis, nous partons du côté de la forêt de Daintree, plus vieille forêt tropicale au monde, sur le tronçon de Mossman Gorge. Nous démarrons la journée par un petit trek de 8 km, à travers la forêt. Nous décidons de tout faire à pied et de ne pas opter pour l’option bus.

«

Nico se baigne dans l’eau glacée. Les courants y sont importants.

«

Nous passons la fin d’après-midi sur Port Douglas et nous nous incrustons à l’initiative de Nico ni vu ni connu dans l’enceinte du Sheraton. La piscine est canon (ou plutôt LES piscines car elles sont au nombre de trois)…

«

Nico pourrait d’ailleurs écrire un livre sur tous les bons plans au quotidien… intitulé « Vivre mieux sans dépenser plus »! Bon, parfois, il faut une sacrée dose de culot.

Par exemple, cette fois là au Sheraton, Nico part récupérer deux serviettes aux couleurs de l’hôtel pour passer plus inaperçus au bord de la piscine.
Et comme bien souvent, l’employé lui demande le numéro de notre chambre. Sauf que Nico donne un numéro qui n’existe pas! Pas de chance :-) Ce que remarque l’employé! Nico ne se décontenance pas du tout.. « Oh oui, j’ai oublié mon numéro de chambre », « Pouvez-vous me donner votre nom dans ce cas? », « Nicolas Kleim », « Je ne vous trouve pas dans le système », « Ah, je pense que c’est parce que j’ai fait le check out ce matin »… Bref, il a réponse à tout ! L’employé arrête d’insister face à l’aplomb de Nico et lui remet les fameuses serviettes, autrement dit les fameux sésames, qui permettent de passer incognito ! Petite session Internet dans l’hôtel et oui on en profite jusqu’au bout tant qu’à faire!

Nous employons le même stratagème que la veille pour dormir gratuitement au camping du Big4!

Le lendemain, après un réveil matinal et un petit déjeuner sur la plage, nous allons profiter une dernière fois du Sheraton. En plus, désormais, nos visages sont connus donc nous passons inaperçus :-) Nous passons l’après-midi du côté de Palm Cove, puis rentrons dormir sur Govandale.

«

«

Nous passons notre dernière journée sur Cairns: baignade dans le lagon, barbecue, soleil, promenade et gros nettoyage du van.. Dernière nuit en Australie!

Nous sommes le 31 mars, nous avons notre avion pour le Japon ! 7h de vol de Cairns à Tokyo avec la compagnie Jet star… Les aventures continuent !