Bolivie

Notre Itinéraire :

Notre itinéraire en Bolivie

- Copacabana et Isla del sol: 3 jours
- La Paz: 3 jours
- Sucre: 2 jours
- Potosi: 2 jours
- Uyuni et l’excursion au salar de Uyuni: 4 jours

Détails de l’itinéraire : en cours de rédaction

Copacabana et Isla del sol

24-26 décembre 2013: Copacabana et l’île fabuleuse d’Isla del sol

Copacabana

Nous prenons le bus de 7h30 en direction de Copacabana, non pas en direction de la festive plage de Rio de Janeiro mais de la paisible ville bolivienne côtière du lac Titicaca. Après 3h de route et 1h de décalage horaire, nous arrivons à notre hôtel. Nous avons une vue magnifique sur le lac! C’est splendide! Nous passons une petite après-midi tranquille, découverte de la ville, les températures sont agréables, la ville est plaisante! C’est Noël!! Cette année, ce sera un Noël sans foie gras, sans saumon, sans saint Jacques, sans champagne…et surtout sans famille! Mais, nous ne nous rendons pas vraiment compte qu’il s’agit du jour de Noël! En effet, il fait plus de 20°C, nous sommes au bord du lac Titicaca! Seul le calendrier nous rappelle que nous sommes le 24 décembre! Nous sommes ravis de participer au repas de Noël de nos familles grâce à FaceTime et au décalage horaire! Ensuite, nous profitons de notre soirée de Noël: petit apéro chips, vodka, puis repas à base de truite et crème brûlée dans un très bon restaurant! On passe une soirée très agréable!

Copacabana

Le lendemain, difficile de se lever de bonne heure pour prendre le bateau de 8h30 en direction d’Isla del sol, nous prenons le bateau de 13h30 (il n’y a que 2 horaires par jour!). On met 1h30 pour atteindre le sud de l’île. Nous n’avons que 50 minutes sur place, 1h30 si nous prenons le guide. Nous choisissons la 2ème option! Les paysages sont extraordinaires! Une eau d’un bleu intense, des vestiges anciens, de minuscules villages, des cultures, des lamas, des habitants en costume traditionnel…une petite île sans voiture, avec pour seule eau potable : 3 sources naturelles d’eau. On passe un très bon moment, tellement que nous décidons d’y retourner le lendemain pour la journée!

Copacabana

Le jour suivant, nous prenons donc le bateau de 8h30 pour la partie nord de l’île. Nous arrivons vers 10h15 à Cha’llapampa et nous décidons de faire le trek jusqu’au port de Yumani. Nous mettons presque 5h en faisant plusieurs haltes. Les paysages sont splendides, le soleil tape fort, la fatigue se fait sentir, Nico est un peu malade. Il y a beaucoup de terrasses cultivées, du bétail, des ânes. Les eaux du lac sont d’un bleu saphir. Nous prenons beaucoup de photos.

Copacabana

Nous rentrons à Copacabana vers 17h et nous prenons le bus de 18h30 pour La Paz.

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- la ville de Copacabana, bien plus agréable que celle de Puno, toutes deux côtières du lac Titicaca,
- le trek sur la Isla del sol, île très bien préservée, les paysages y sont magnifiques!!

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- que Nico soit un peu malade, sinon rien!!

Copacabana

La Paz

27-29 décembre 2013: Un séjour agréable dans la plus grande ville de Bolivie: La Paz!

LaPaz

Centre du commerce, de la finance et de l’industrie, La Paz est la plus grande ville du pays et le siège du gouvernement mais contrairement à ce que l’on croit souvent, c’est la ville de Sucre qui reste la capitale constitutionnelle !

Situé à 3.660 mètres, il faut parfois un moment pour s’acclimater à l’altitude de La Paz et éviter le mal des montagnes (la fameuse Sorroche!). En ce qui nous concerne, venant de Cuzco, puis du lac Titicaca, nous ne sentons aucune gêne, nos corps sont habitués! Ouf!

Nous arrivons dans notre auberge, les chambres sont sommaires et le matelas doit avoir des décennies!
Nous allons parcourir la ville pour en découvrir ses multiples facettes. La ville en elle-même est vieillissante et pas très propre mais l’ambiance y est vraiment agréable. Les rues sont animées, il y a des stands un peu partout tenus par des femmes aux longues tresses noires, coiffées d’un chapeau melon et portant un châle de couleur vive, vendant toutes sortes d’articles, de nourriture, d’objets… Les hommes courent un peu partout avec des chariots surchargés. Il y a de nombreux restaurants où on mange bien pour des prix très intéressants!

Au programme de ces 3 jours à La Paz:

- de nombreuses promenades à pieds dans la ville: découverte des nombreux petits marchés de rue en passant par celui de la rue Sagarnaga puis par le curieux marché des sorcières (où sont notamment vendus les fameux fœtus de lama!) ;

- une balade et du shopping (enfin on a surtout regardé) dans le quartier huppé de la zona sur, situé en contrebas de la ville, où vit la population riche et où le climat est plus agréable. Deux mondes se font faces! ;

- une excursion dans la « valle de la Luna », étrange labyrinthe de gorges et de pitons avec ses paysages lunaires ;

LaPaz

- un tour de la ville et du centre historique en bus impérial « Sightseeing » (60 bolivianos). C’est très sympa, on a des audio guides en français, ce qui permet de comprendre les subtilités! Par contre, le temps est contre nous car il se met à bien pleuvoir et forcément quand on est dans un bus à ciel ouvert, la visite prend une allure différente :-) ;

LaPaz

- une promenade dans l’immense Mercado 16 de Julio, marché installé aux alentours de l’artère principale d’El Alto (nous sommes les seuls touristes, tout y est très bon marché, l’ambiance y est très agréable) ;

- un match de catch appelé ici « lucha libre » dans le stade Polifuncional de la Ceja d’El Alto. Tous les dimanches vers 16h15, s’affrontent de manière théâtrale des hommes et femmes déguisés. En tant que non bolivien, le prix est de 50 bolivianos (5,3€/ personne) en achetant les billets sur place, soit environ 5x plus cher que pour les boliviens. Nous passons un moment assez original et plaisant même si nous ne sommes pas autant pris par le match que les boliviens qui hurlent, applaudissent les « gentils », jettent maïs et popcorn sur les « méchants ». Nous avons beaucoup apprécié la séance photos avec les catcheuses et le moment où Nico a été pris à partie pour une petite danse avec une catcheuse!

LaPaz

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- l’ambiance générale de la ville
- le coût bas de la vie!!!

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- rien de spécial… mais si c’était à refaire, on ferait la fameuse descente de la mort en vélo et un trekking (ou du parapente) dans les environs! Il y a tellement d’activités possibles à faire dans le coin de La Paz à des prix attractifs!

Sucre

30-31décembre 2013: Happy new year!!!

Sucre

Malgré la beauté de la ville, nous ne publierons que très peu de photos de Sucre, car j’avoue…j’ai oublié de sortir mon appareil photo de l’hôtel!…

Arrivés à Sucre, capitale de la Bolivie, vers 8h30, nous logeons dans un hôtel 4*… Attention! Enfin, dans la réalité, on est plutôt sur un 2 étoiles françaises. Petite déception en entrant dans la chambre qui ne correspond pas du tout au descriptif de celle réservée en ligne (écran plat, sauna, PS3, balcon, lit supérieur à 2m…). En même temps, c’était louche au vu du prix! La réceptionniste nous confirme qu’il y a une erreur sur le site et que ce descriptif correspond à celui des suites. La blague… Bonne technique de vente! Grâce à la force de persuasion de Nico, nous avons le droit à une chambre un peu mieux, mais on est toujours à des kilomètres de la description originale!! On en rigole!

Nous partons nous balader dans la ville, reconnue pour être la plus belle ville de Bolivie et le cœur symbolique de la nation. Inscrite au patrimoine de l’UNESCO depuis 1991, Sucre, avec sa jolie architecture coloniale, est nichée dans une vallée entourée de montagnes.

Assez de faire souffrir nos estomacs, nous allons manger dans un succulent restaurant français « La taverne ». Le cadre, le service, la musique et même la nourriture nous rappellent la France, on se régale!!! Entrée, soupe, plat, dessert et baguette, tout ça pour 4,5€ :-)

On part ensuite se promener en ville et là, pas un chat…, tous les magasins sont fermés, c’est un peu triste même si la ville est vraiment très belle! Nous nous rendons compte qu’ici la sieste c’est sacrée, car nous sortons un peu plus tard en fin d’après-midi et là, les rues sont animées.

Le lendemain, petite journée tranquille, balade dans la ville, organisation de la suite du voyage… Avec le décalage horaire, nous découvrons au fur et à mesure de la journée les photos des réveillons et les messages de bonne année de nos amis sur Facebook. C’est en premier des messages en provenance de l’Australie, puis du Japon, de Singapour… Vint ensuite la France… Cinq heures avant notre tour!

Le soir venu, petit apéro au Freixenet (le champagne étant trop cher ici) et ensuite dîner en terrasse au restaurant La taverne, on s’est régalé!

Copacabana

Petit tour en ville ensuite , il y a un concert sur la place principale, qui est bondée de monde, l’ambiance est agréable. À minuit il y a un feu d’artifice, agrémenté par les nombreux pétards et confettis des habitants.
Bonne année!!!!!!!!!

Sucre

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- faire le nouvel an au bout du monde!
- les très bons restaurants de Sucre, à un prix dérisoire!

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- l’hôtel choisi qui ne correspondait en rien à la description!

Potosi

1-2 janvier 2014: Potosi et la très enrichissante visite des mines

Potosi

Nous prenons un colectivo pour Potosi (40 bolivianos (4,3€)/p) et nous avons le droit à quelques péripéties en chemin. Le conducteur se rend compte en court de route qu’il devait déposer un colis à une certaine Maria. Demi tour pour la retrouver… Pas de réseau, la communication téléphonique est coupée et le chauffeur n’arrive pas à retrouver Maria. Assez de tourner en rond! Il décide de déposer le paquet à une famille de vendeurs ambulants à proximité de l’adresse indiquée par Maria. Nous roulons enfin en direction de Potosi. Sauf qu’une fois le réseau revenu, Maria annonce au chauffeur qu’il n’avait pas la bonne adresse! Nous repartons donc chercher le colis… Grrrrrrrr!!! Pourtant tous les passagers semblent plutôt zen! Nous perdons une bonne heure! 5h au lieu de 4h avec cette histoire! Mais, on préfère en rire aussi! En Amérique du Sud, on apprend la patience! :-) À destination, nous retrouvons notre fameuse Maria, qui s’avère être Mario.

Après être installés à l’hostal, nous allons prendre notre premier repas de la journée ! Il est presque 19h! On meurt de faim! Ça sera soirée pizza!

Le lendemain, nous décidons d’aller faire la visite des mines coopératives. En effet, Potosi, ville la plus élevée au monde, située à 4.070 mètres, est connue avant tout pour ses mines desquelles ont été extraites des quantités d’argent très importantes entre le XVIe et le XIXe siècle ! De nos jours, les mines sont encore en activité… Nous ne pouvions donc pas passer par Potosi sans faire la visite des mines!

Nous choisissons un tour opérateur sérieux et respectueux des mines. Nous optons pour l’agence The Big Deal (également connue sous le nom The Real Deal). Le prix n’est pas donné pour la Bolivie : 150 bolivianos (16€)/ personne (sachant que nous vivons plutôt pour 30€/jour/ personne dans ce pays).

Potosi

Nous réservons la visite de 14h. Nous sommes 13 jeunes, divisés en 2 groupes. Nous commençons par le marché dédié aux mineurs pour leur acheter quelques cadeaux (boissons fraîches, feuilles de coca, dynamites, alcool), qui sont les très bienvenus! Surtout les boissons fraîches! Nous allons ensuite nous équiper (casque, lampe torche frontale, surveste et surpantalon imperméables, masque).

Nous faisons ensuite une halte dans l’usine de traitement des minerais. Les guides sont d’anciens mineurs, ils sont très intéressants, parlent en connaissance de cause et respectent les mineurs présents. Nous entrons dans la mine, les galeries sont boueuses, escarpées, basses de plafond, il fait tout à tour chaud et froid. Il est par moment un peu difficile de respirer.

Potosi

Mais la visite vaut vraiment le coup, en plus il semble que les mineurs soient contents de la visite des touristes (ils parlent de leurs conditions et ils reçoivent des cadeaux). Le guide nous parle de son vécu de mineur et ne nous presente pas du tout la mine comme un labeur infernal, un enfer… Bien au contraire, il essaye plus de mettre en avant les avantages, et surtout la notion de liberté!

Potosi

Nous sortons de là complètement anéantis avec un mal de dos important! Ok peut être que de nos jours, être mineur à Potosi est un choix, avec ses avantages et ses contraintes, que de nombreux mineurs aujourd’hui sont à leurs comptes… Mais à l’époque coloniale, c’était loin d’être un choix ! Et les mineurs devaient vivre l’horreur! Des esclaves en pleine souffrance! En tout cas, l’expérience est inoubliable!

Potosi

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- la visite des mines coopératives, pouvoir se rendre compte des conditions des mineurs de nos jours et imaginer surtout l’horreur vécu quelques années plus tôt!

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- rien de spécial, même le logement était plutôt correct… Alors qu’on lisait partout que trouver un logement correct à Potosi était mission impossible…

Uyuni

3-6 janvier 2014: Une incroyable excursion au Salar de Uyuni et dans le circuit du sud-ouest!

Uyuni

Première journée dans la ville de Uyuni pour organiser notre excursion des prochains jours. Il y a une multitude d’agences!! Toutes semblent proposer la même excursion! Par contre, les prix varient entre 750 et 1500 bolivianos hors entrée des parcs (80 et 160€) pour 3 jours/ 2 nuits, avec un transfert à San Pedro de Atacama! Après avoir bien tout vérifié (itinéraire, prix du transfert inclus, nombre de repas inclus, type de véhicule, nombre de passagers maximum…), nous optons pour l’une des agences les moins chères : El Desierto, qui nous semblait plutôt professionnelle (105€ tout compris avec l’entrée des parcs/ personne). Après un bon dîner, nous partons nous coucher dans notre auberge. Nous avons opté pour un dortoir de 8 personnes. La nuit est à 7€/ personne, petit déjeuner inclus!

Et là, c’est parti pour une nuit horrible!!! A notre coucher, nous ne sommes que 4 dans le dortoir, dont 2 garçons d’origine chinoise. A minuit, 2 touristes allemands sans gêne rentrent, allument la lumière, l’éteignent, la rallument, grrrrr… Puis une bonne demie heure après, 2 voyageurs espagnols débarquent dans la chambre. A 5h du matin, les voyageurs chinois se réveillent. Vers 6h30, les allemands mettent un boucan pas possible suivi des espagnols! On a tous envie de les tuer!! PLUS JAMAIS DE DORTOIR DE 8!!!!

Le lendemain, rendez-vous à 10h15 devant l’agence ! Petite frayeur car nos noms inscrits la veille sur le listing sont barrés ! La dame de l’agence nous précise que c’est une erreur de sa collègue… Toutefois, on finit par se rendre compte qu’on ne partira pas avec cette agence, et que nous avons été intégrés au groupe d’une autre agence (contrairement à ce que l’agence nous avait assuré la veille!)

Nous sommes un groupe de 6 (2 allemands de 27 ans, 2 espagnols de 35 ans, nous), plus le guide bolivien. La voiture est plutôt confortable. On se rendra compte après coup que nous avons rejoint le groupe d’une agence bien plus haut de gamme que la nôtre (CORDILLERA, dont le prix de l’excursion était plus élevé: 147€ tout compris avec l’entrée des parcs, contre 105€ pour notre agence). Nous sommes chanceux au final!!!

Uyuni

Nous avons préféré éviter les longs récits descriptifs et mettre plutôt un maximum de photos qui parlent davantage que les mots !

Au programme de la journée:

- le cimetière des trains,

Uyuni

- le village de Colchani (centre d’extraction et de traitement du sel),

- l’île Incahuasi, également connue sous le nom Isla del Pescado (une île remplie de cactus en plein milieu du salar, entourée d’une mer blanche et plane de plaques de sel de forme hexagonale, magnifique!! On s’y promène pendant 1h).

Uyuni

Nous y étions pendant la saison des pluies et plusieurs agences se refusent d’aller sur l’île à cette saison car le chemin pour en repartir est bien souvent inondé de 30 centimètres d’eau! Heureusement, grâce à notre super 4×4, nous y sommes allés! Et la ballade y est tellement agréable qu’il aurait été regrettable de ne pas y aller!!

Uyuni

Uyuni

- le salar de Uyuni (en mode session photos). Par contre, il a beaucoup plu, il est donc plus difficile d’utiliser la perspective du salar pour faire les photos.

Uyuni

Plus vaste réserve de sel au monde, le Salar de Uyuni s’étend sur 1 210 600 km2 à 3 653 m d’altitude.

Uyuni

Uyuni

Les paysages sont dingues! À couper le souffle! Nous avons l’impression de rouler au dessus des nuages ( il a plu et les nuages sont parfaitement reflétés sur le sol blanc du salar!).

Uyuni

Uyuni

Uyuni

Le soir, nous dormons dans un hôtel de sel à 1h du salar, petit hôtel simple où dorment plusieurs groupes. Nous passons une bonne soirée tous ensemble, le dîner est plutôt bon!

Le lendemain, au programme:

- arrêt photos pour observer les lamas,

Uyuni

- stop au point de vue du volcan Ollagüe, volcan actif situé à la frontière boliviano-chilienne,

Uyuni

Uyuni

- Lagunas con Flamencos,

Uyuni

On parcours des paysages toujours plus sauvages… On passe par plusieurs lacs peuplés de milliers de flamants roses.

Uyuni

Uyuni

- Arbol de Piedra (arbre de pierre), dans le désert de Siloli,

Uyuni

- Laguna Colorada,

On contemple le lac rouge vif de la Laguna Colorada (dont la couleur provient des algues et du plancton présents dans l’eau riche en minéraux)!

Uyuni

Le jour suivant:

- les geysers de Sol de Mañana, situés à 4 850 m d’altitude, avec ses mares de boue bouillonnante, ses fumerolles et son odeur nauséabonde,

Uyuni

- les thermes de Polques, petit bassin où l’eau jaillit à 30°C, et où l’on peut se baigner,

- Rocas de Dali,

Uyuni

- Laguna Verde, d’une magnifique couleur bleue verte (dont la couleur est liée à la grande teneur en carbonates de plomb, de soufre, d’arsenic et de calcium),

Uyuni

Uyuni

Les paysages de la pointe sud-ouest de la Bolivie sont envoûtants, époustouflants, diversifiés: des étendues salines du salar de Uyuni, au désert de sable de Siloli, en passant par les différentes lagunes aux multiples couleurs…
Nous avons passé 3 jours extraordinaires!
Cette excursion fait partie de notre TOP 3 en Amérique du Sud!! Un incontournable selon nous!!

Conseils:

- Faire attention au sérieux de l’agence, ne pas vouloir à tout prix baisser les prix au risque de voir la qualité de l’excursion en pâtir. Mais, après toutes les agences proposent le même circuit ! Un prix élevé pourra vous permettre de disposer d’un guide anglais (ce qui n’est pas forcément nécessaire car les paysages parlent d’eux-même), de dormir dans des logements plus confortables et d’ajouter certaines activités comme l’ascension d’un volcan par exemple!
- vérifiez que vous ne serez que 6 voyageurs dans la voiture plus le conducteur!!
- Prenez 2 batteries d’appareil photo et plusieurs cartes SD!!