Argentine

argentine2

 

Notre Itinéraire : 3 semaines des chutes d’Iguazú à Mendoza en passant par Ushuaïa

 

Notre itinéraire en Argentine

1. Circuit 1/2

 argentine itinéraire 1

1.     Chutes d’Iguazú

 

Durée : 2 jours

 

Pourquoi y aller ?

L’Iguazú s’écoule tranquillement dans la forêt, entre l’Argentine et le Brésil, avant de plonger brusquement, le long d’une falaise de basalte, dans un festival sonore saisissant qui en fait l’un des sites les plus impressionnants au monde. Les chutes d’Iguazú constituent une formidable expérience sensorielle : le grondement, les embruns et le débit de l’eau resteront gravés dans votre mémoire, ainsi que les arcs-en-ciel qui se forment au-dessus de l’eau. Au-delà des chutes, les luxuriants parcs nationaux qui les entourent offrent un cadre romantique et privilégié pour observer la faune et la flore.

 

Les chutes d’Iguazú sont parmi les plus belles au monde. Elles s’étirent sur plus de 2 700 mètres entre l’Argentine et le Brésil et elles sont composées de multiples cascades. Ce site spectaculaire est entouré de forêts tropicales.

  • Commencez par le côté brésilien : Puerto d’Iguazú (superbe vue d’ensemble). Une 1/2 journée est largement suffisante pour cette partie).
  • Prévoir une journée entière pour le côté Argentin, avec ses fameuses Gorge du Diable. Cette partie des chutes est plus riche en balades et points de vue. Vous traverserez un nombre impressionnant de passerelles vous amenant au dessus et en dessous des chutes.
  • Coté argentin, si vous voulez revenir le lendemain, n’oubliez pas de demander le pass -50% pour le deuxième jour à n’importe quel comptoir du parc.
  • Prenez le Sendero Verde : Pour éviter de faire la queue pour prendre le petit train quand vous arrivez le matin, toujours côté argentin, prenez le sendero verde, seulement 650m très bien balisés à travers la jungle pour rejoindre les chutes.
  • Prévoir aussi son maillot de bain : Côté argentin, au bout du Sendero Mareco, vous trouverez une mini chute d’eau avec une piscine naturelle permettant de se baigner… pour les plus courageux. Comptez en effet 1h30 aller-retour (6km A/R).

 

 
 

2.     Buenos Aires

 

Durée : 4 jours

 

Pourquoi y aller ?

  • Les principaux monuments du Microcentro (plaza de Mayo, avenida 9 de Julio, Teatro Colón…)
  • San Telmo pour ses antiquaires et ses danseurs de tango : San Telmo est l’un des quartiers les plus attachants et les plus intéressants de Buenos Aires. Ses rues pavées, son architecture coloniale et son atmosphère traditionnelle évoquent le milieu du XIXe siècle. Ne manquez pas la feria (brocante) du dimanche réunissant des dizaines de stands d’antiquités et de babioles, et des musiciens de rue jouant pour quelques pesos. Le tango est ici à l’honneur : spectaculaires shows sophistiqués ou improvisations de rue sans fioritures, les uns et les autres suscitent l’admiration par leurs incroyables prouesses athlétiques.
  • La Boca le week-end, quartier coloré et animé
  • Puerto Madero, quartier portuaire où il est agréable de flâner
  • Le cimetière de Recoleta. Des centaines de vénérables cryptes, chacune taillée dans le marbre, le granit ou le béton et ornées de vitraux, de statues d’anges ou d’icônes religieuses, jalonnent les allées.
  • Prendre une leçon de tango
  • Assister à un match de foot entre River et Boca
  • Déguster une viande savoureuse ou un plat plus exotique dans le quartier de Las Cañitas à Palermo

Comment y aller ? : Puerto Iguaçu– Buenos Aires : 17h de bus
  

 

 argentine itinéraire 2

 

3.    Ushuaia

Durée : 3 jours

 

Pourquoi y aller ?

Situé entre le canal de Beagle et les sommets enneigés du Cerro Martial, ce port dynamique constitue le dernier fragment de civilisation pour les bateaux voguant vers l’Antarctique. Les sports de glisse égayent les hivers gelés et les longues journées d’été permettent de se balader à pied ou à vélo jusqu’au petit matin. Ushuaia bénéficie de son statut de fin du monde, mais selon nous la ville en été a beaucoup moins d’intérêt que El Calafate, El Chaltén et leurs alentours.

Durée : 3 jours. Si c’était à refaire, nous ne ferions qu’une halte à Ushuaia d’un jour plein.
 

  • Une randonnée dans les anciennes forêts fuégiennes au Parque Nacional Tierra del Fuego
  • Une sortie en kayak en compagnie des phoques dans les eaux gris vert du canal de Beagle (si la saison le permet, cela n’a pas été notre cas)
  • Une balade en traîneau dans les vallées enneigées d’Ushuaia (si la saison le permet, cela n’a pas été notre cas)

 

Comment y aller ? Avion Buenos Aires – Ushuaia. Compagnie : LAN
Possibilité d’y aller en bus également. Opter pour des bus cama, très confortables.

 

 

4.   El Calafate et son célébre Glacier Perito Moreno

 

Durée : 3 jours

 

Pourquoi y aller ?

Le Perito Moreno est l’un des glaciers les plus dynamiques et les plus accessibles de la planète, mais c’est sa progression, jusqu’à deux mètres par jour, qui le rend véritablement exceptionnel. Un maillage sophistiqué de passerelles en acier permet d’assister, aux premières loges, au spectacle audiovisuel de la chute d’icebergs de la taille d’un immeuble dans le Lago Argentino, sous l’effet de l’avancée, lente mais constante, du glacier.

 

  • La dérive des icebergs au large du glacier Perito Moreno. Le must!! A visiter à pieds ou en bateau
  • El Calafate.
  • Lago Argentino.

 

Comment y aller ?

Par exemple : http://www.plataforma10.com

ou http://www.todoushuaia.com/ushuaia_transporte.php#Omnibus

 

Ushuaia – Rio Gallegos : 12h30 : $500 (69€)

Rio Gallegos – El Calafate : 4h : $110 (15€)

En avion: exemple Aerolineas Argentinas: 120€ 1h25

 

 

4.   El Chaltén et son célébre Fitz Roy

 

Durée : 2 jours (3 jours n’auraient pas été de trop!!)

 

Pourquoi y aller ?

Le cerro Fitz Roy est une montagne située dans le parc national Los Glaciares dans la province de Santa Cruz en Patagonie, près du village d’El Chaltén, à la frontière entre l’Argentine et le Chili. Son altitude est de 3 405 mètres. Il est possible d’effectuer de nombreux treks, les paysages sont magnifiques. Il est possible d’y camper. En plus, il s’agit d’un des rares parcs nationaux encore gratuits en Patagonie!

 
 

Comment y aller ?

El Calafate-El Chalten-El Calafate : Compagnie Chalten travel TURISMO

(http://www.chaltentravel.com/tarifario_bus/tarifario_bus_view.php?wVarPais=1&wVarDestinos=FTE) – 390 ARS pour l’aller retour (54€)

De nombreuses compagnies existent et sont présentes à la gare routière d’El Calafate.

 
 

4.   Punta Arenas

 
Durée : 1 jour (cela revenait moins cher de repartir de Punta Arenas au Chili)

 

Pourquoi y aller ?

  • Tour de bateau pour aller à Islas Magdalenas observer la colonie de pinguins (si le temps le permet, ce qui n’a pas été notre cas)
  • Tour dans la ville
  • Visiter le centre commercial de Zona Franca

 
 

Comment y aller ?

El calafate – Puerto Natales puis Puerto Natales – Punta Arenas
ou El calafate – Rio Gallegos puis Rio Gallegos – Punta Arenas.
Le trajet coûte 300 ARS par personne et dure 10h en comptant une escale d´1h.

 

Circuit 2/2 :

 argentine itinéraire 3

5.   Nord ouest andin avec la Quebrada de Humahuaca (cf Humahuaca Jujuy province)

 

Durée : 2 jours

 

Pourquoi y aller ?

Pour la vallée spectaculaire de roche érodée de la province de Jujuy, dans le Nord-Ouest. Si ses étonnantes formations et sa palette de couleurs minérales impressionnent visuellement, la vallée présente aussi un grand intérêt culturel. Les villages traditionnels du canyon affichent leur identité.

  • Le canyon de la Quebrada de Humahuaca, aux couleurs somptueuses et changeantes
  • Un périple vers les bourgs paisibles et les activités traditionnelles des Valles Calchaquíes
  • L’ambiance sophistiquée de Salta où l’architecture coloniale tient une grande place.
  • Parque Nacional Los Cardones
  • Cafayate, pour déguster de très bons vins d’Argentine.
  • Plaines salines des Salinas Grandes !!! (pour photos)
  • Purmamarca et la vallée des Peintres, Tilcara et sa pucara, forteresse précolombienne (passer la nuit dans le petit bourg animé de Tilcara)

 

 

6.   Salta

 

Durée : 2 jours

 

Pourquoi y aller ?

Le nord-ouest du pays abrite de vénérables villes coloniales, et Salta  est la plus ravissante d’entre elles.De jolies églises, une place centrale animée et des bâtiments majestueux lui confèrent une ambiance décontractée d’antan. D’excellents musées, une scène musicale vivante, de bons hébergements et une poignée de curiosités facilement accessibles dans la province en font une destination remarquable. 

 

  • Cafayate, visite de la Quebrada de las Conchas. Extension aux ruines de Quilmes.
  • Parque Provincial Ischigualasto

 

 

7.Mendoza

 

Durée : 2 jours

 

Pourquoi y aller ?

 

  • Dégustation de vin : Avec une offre de vins de qualité aussi variée, il serait tentant de simplement s’asseoir au bar et de les déguster. Pourtant, s’intéresser à la façon dont on cultive et vendange le raisin est presque aussi passionnant que de goûter le produit fini.On trouve en effet des circuits pour tous les budgets, de l’itinéraire libre à vélo aux formules hébergement-dégustations dans des exploitations vinicoles chics.
  • Le tour des propriétés viticoles de Maipú
  • La spectaculaire Valle de Calingasta et les Andes, toutes proches depuis Barreal
  • Les couchers de soleil flamboyants sur le Parque Provincial Ischigualasto
  • La tournée des bars branchés de l’Av Arístides Villanueva, à Mendoza

 

 

 

Chutes d'Iguazú

27-28 novembre 2013 : Les chutes d’Iguazú : une merveille qui mérite amplement son titre!

Iguazu5

Après nos petites galères pour entrer sur le territoire argentin, nous arrivons à notre hôtel vers midi, malgré l’heure de décalage en moins, soit presque 3h30 plus tard pour faire 10 kilomètres !

Le temps passant, et la fatigue arrivant, nous décidons de reporter notre excursion pour les chutes d’Iguaçu, côté argentin, au lendemain… On passe l’après midi à la piscine de l’hôtel! Ça fait du bien! Il n’y a pas personne d’autres que nous! On passe une bonne après-midi! On rigole bien! Le soir, on se balade en ville, le centre ville de Puerto Iguazú est beaucoup plus joli, typique, convivial, que celui de Foz de Iguaçu (côté brésilien des chutes) qui n’a aucun charme! On dine dans un ptit resto où il y a un chanteur… Sympa!

Le lendemain, on se lève tôt pour profiter au maximum des chutes d’Iguazú! Il est 9h15, nous entrons dans le parc.

Après avoir eu une vision d’ensemble des chutes côté brésilien, nous approchons au plus près des chutes côté argentin, pour les observer du bas et du haut, en plein coeur de la forêt. 80% des chutes sont situées sur le territoire argentin et il existe quatre parcours, tous plus magnifiques les uns que les autres pour les observer!

Iguazu6

Nous faisons les 3 circuits principaux :
- Le circuit supérieur, qui suit les chutes sur 0,7 kilomètres, offre une vue panoramique de l’ensemble du parc ;
- Le circuit inférieur, lui, passe plus bas et plus près des chutes, sur 1,7 kilomètres : on est au cœur des chutes. C’est grandiose !
- La fameuse Gorge du Diable (circuit d’1 kilomètre) est époustouflante! Du haut de ses 80 mètres, elle se jette par milliers de litres d’eau dans la rivière dans un fracas assourdissant, formant ainsi des nuages de vapeurs.

Iguazu2

Nous ne nous lassons pas une seule seconde de ces paysages!

La chaleur est écrasante! Il fait 40°C!

Quelle journée fantastique! Ce grondement assourdissant! Cette végétation luxuriante! Ces magnifiques chutes! La visite des chutes d’Iguazú restera pour nous une expérience mémorable!

À ce magnifique spectacle naturel, s’ajoute la rencontre avec de nombreux animaux: coatis, singes, perroquets, lézards,…mais aussi avec un caïman, un énorme poisson chat, des milliers de papillons multicolores et une grande variété d’oiseaux.

Iguazu3

« Merveille naturelle inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO », « Un des sites naturels les plus étonnants au monde », « Une des plus grandes et spectaculaires chutes d’eau au monde »… On comprend désormais le sens de tous ces titres, amplement mérités!!

Iguazu4

Il est 14h30, nous quittons le parc, nostalgiques et les yeux remplis d’étoiles! Nous avons passé un peu plus de 5h à l’intérieur du parc et nous serions bien restés encore….malgré la fatigue! Mais nous avons un bus à 17h pour Buenos Aires et 1h de route pour rentrer à l’hôtel! Nous en profitons pour faire un dernier saut à la piscine, nous prenons une douche. Et nous voilà repartis pour de belles aventures: 18h de bus nocturne tout confort pour rejoindre Buenos Aires, avec à bord dîner et déjeuner inclus! La classe!

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- se balader à l’intérieur du parc d’Iguazú et aller de découvertes en découvertes ;

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- la perte de temps pour arriver à Puerto Iguazù (3h30 pour 10 km) ;

Buenos Aires

29 novembre – 3 décembre 2013 : Pause de 5 jours à Buenos Aires et découverte de la ville!

buenosaires10

Buenos Aires, avec ses 3 millions d’habitants (13 millions avec sa banlieue) est une ville immense! Toutefois, la plupart des sites intéressants sont regroupés dans quelques quartiers: San Nicolas, San Telmo, Palermo… La plupart des voyageurs y passent généralement 3 jours, de notre côté, nous décidons de nous poser un peu, nous y passons 5 jours…

Nous louons un ptit appartement du côté du quartier de Palermo, nous nous sentons un peu chez nous, nous prenons nos marques: petites courses journalières au supermarché (c’est fini les pâtes, nous décidons de cuisiner : au menu, viande argentine, purée maison, poêlée de légumes), Nico teste le coiffeur du coin (il était temps!), ainsi que la laverie de quartier…

Réveil tardif, nous prenons le temps, nous profitons de la piscine sur le toit (qui ressemble plutôt à une pataugeoire…mais avec cette chaleur, c’est appréciable!).

Au programme de ces cinq jours :

- Visite du Microcentro dans le quartier San Nicolas: la Plaza de Mayo, la très jolie casa rosada, le colón Theater, l’avenida 9 de Julio avec son obélisque, la Metropolitan Cathedral, The Cabildo, la Cultural House… Ce coin de la ville est vraiment très joli! On tombe sur un festival de musique célébrant la communauté Afro, il y a pas mal de petits groupes de musique, de danseurs, plein de stands de nourriture exotique, en provenance de tous les pays d’Amérique Latine et Centrale. Les gens dansent, rient, regardent le show…

buenosaires1

- Promenade vers les quais de Puerto Madero, petit quartier très plaisant et tranquille…

buenosaires2

On assiste aux 10 kilomètres organisés par Nike, le We Run Tour! 15.000 coureurs sont attendus… Ils ont envahis le quartier! Ils affluent de partout! C’est impressionnant! L’ambiance est au top, la chaleur est écrasante, il y a de la musique, un podium, des vendeurs à la sauvette de nourriture… On est encerclé de coureurs habillés du tee-shirt rouge We Run de Nike! On regarde la course, on est pris dedans! Petit regret car si on l’avait su, on l’aurait fait!

buenosaires3

- Balade le dimanche matin dans le quartier de San Telmo, c’est jour de marché ! Le marché est énorme, très plaisant! On écoute les musiciens de rue, on observe les danseurs de tango de rue, on chine dans la brocante… On passe un très bon moment!

buenosaires5

Nous partons ensuite direction La Boca, quartier aux maisons colorées, aux bâtisses ornées de statuettes à l’effigie de personnages, notamment le célèbre Diego Maradona. Nous passons par le fameux Caminito! L’ambiance est très festive! On s’installe en terrasse manger des paninis, pour profiter du spectacle de la terrasse du restaurant d’à côté: un show de danseurs de tango! On adore! C’est sublime et ludique à la fois car les danseurs prennent à partie quelques clients ou passants! Certains se débrouillent vraiment! On est fan! L’ambiance de ce quartier est canon, du moins le dimanche!

buenosaires5

- Visite du célèbre Cementario de la Recolata, tant recommandée par les guides de voyage ! Les cryptes renferment les dépouilles des personnages les plus importants de la ville: présidents, héros militaires, politiciens influents, célébrités locales et riches inconnus… Les tombes sont gigantesques, hautes de 3 à 4 mètres… L’atmosphère est particulière… C’est un peu un cimetière en mode Père Lachaise! Mais quand on ne connaît pas les personnalités locales, ça perd tout de suite de son intérêt! Selon nous, si vous ne passez qu’une à deux journées à Buenos Aires, cette visite n’est pas prioritaire (ce n’est que notre avis). Sinon, oui, allez y, d’autant plus que l’entrée est gratuite!

buenosaires8

- Déjeuner du côté de Las Cañitas, rue Baez, à proximité de Palermo. Le quartier est très sympa et les restos sont abordables! Pour 8€, on a un plat à base de viande ou poisson, du pain avec une bonne sauce, un verre de vin et un dessert… Tout ça dans un cadre moderne!

- Le soir, on assiste à un spectacle de tango : Tango Porteño: c’est splendide! Les places varient entre 33 € et 186 € selon la prestation (show ou show+ dinner) et l’emplacement dans la salle. On prend les places les moins chères et au final, nous sommes très bien placés: un peu surélevés, personne devant nous et une vue bien dégagée sur la scène. Le spectacle est super! Il y a une quinzaine de danseurs sur scène. Les femmes font pivoter leur hanche et alternent petits pas et larges mouvements. Hommes et femmes s’unissent à la musique, les visages affichent des expressions graves, les bustes sont maintenus bien droit, les visages se frôlent. Quelle belle soirée! 1h15 de show, ça passe si vite!

buenosaires7

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- admirer les danseurs de tango que ce soit dans la rue ou dans le cadre d’un spectacle organisé. Cette danse est envoûtante!
- se balader le dimanche dans le quartier de la Boca, riche en couleurs et en ambiance!
- le climat de la ville (ensoleillé et doux à la fois)…

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- se faire arnaquer le premier jour par le comptoir de taxis “remis” (taxi sans compteur) soit disant officiel et sûr, qui nous a demandé 100 pesos (11,6€), en nous faisant croire que l’appart se situait à plus de 30 min en voiture alors qu’on était à 10 minutes à peine…
- la perte de mon gilet… Je n’ai déjà pas beaucoup d´habits! lol
- ne pas être au courant avant de partir du problème économique argentin et de la combine pesos-dollars-euros qui aurait permis d’avoir un pouvoir d’achat deux fois plus élevé!! Nico en était fou!
NB: Pour limiter la fuite des capitaux et équilibrer ainsi le niveau des réserves de change de la banque centrale, le gouvernement argentin a durci depuis deux ans les contrôles sur les achats de devises étrangères. Le gouvernement a mis en place une série de mesures limitatives portant sur les voyages à l’étranger, les importations et les transferts de fonds à l’extérieur du pays. En Argentine, l’inflation atteint 25 % par an, les Argentins ont perdu confiance dans leur monnaie. Le dollar américain est devenu une valeur refuge et la devise américaine est en hausse de 40 % au marché noir. Sur le marché noir, le dollar s’échange entre 9 et 10 pesos, soit 1,5 fois sa valeur officielle ; et l’euro s’échange environ 12 pesos.

Ushuaia

4 – 6 décembre 2013: Ushuaia, ville du bout du monde…ou pas!

Ushuaia

Nous volons avec la compagnie LAN en direction d’Ushuaia.

Si on vous dit « Ushuaia », vous pensez à Ushuaïa Nature? Nicolas Hulot? Au gel douche? Au bout du monde? Nous sommes allés percer le mystère de cette ville… Selon nous, Ushuaia n’est pas une ville très typique ou exotique, la ville n’est pas très belle, pas moche non plus (car joliment encerclé par le glacier Martial et le canal de Beagle) mais contrairement à son statut de ville du bout du monde, nous ne nous sentons pas au bout du monde… D’ailleurs, la ville la plus australe du monde (le vrai bout du monde) serait Puerto Williams au Chili mais elle serait trop petite pour « mériter » le terme de ville. On ferme la parenthèse…

Nous arrivons vers 15h. Dès la sortie de l’aéroport, le temps a radicalement changé, ici il neige, pourtant c’est l’été ! Nous prenons un taxi pour arriver à notre auberge de jeunesse, c’est très sympa, coloré, nous avons un dortoir de 3! Notre colocataire, Nabil, est un français qui travaille en Suisse chez Nespresso. Le courant passe bien, on discute un long moment et il nous donne quelques tuyaux sur les villes qu’il a déjà visitées en Patagonie. Nous partons ensuite visiter le centre d’Ushuaia. Nous nous baladons dans les rues et il fait tellement froid que nous décidons de partir à la recherche d’accessoires d’hiver… Une fois équipés, nous allons au supermarché pour faire quelques courses et se préparer un bon dîner à l’auberge.

Le lendemain, la neige a cessé de tomber, nous passons la journée au Parque Nacional Tierra del Fuego, à 12 kilomètres d’Ushuaia, premier parc national du littoral argentin. Nous empruntons le senda costera (8 kilomètres) qui permet d’observer la baie Lapataia, le canal Beagle, les forêts de guindo et de canelo… Il a beaucoup plu et neigé les jours précédents et le terrain est très glissant. Il y a beaucoup de gadoue, nous avançons dans la forêt au ralenti… Les paysages sont jolis, dommage que le temps soit brumeux… On rencontre quelques randonneurs… et on reconnaît les habitués bien équipés! Plus on s’enfonce dans la forêt, plus c’est glissant,… Nico n’est pas vraiment un amoureux des treks alors dans ces conditions, n’en parlons pas! Surtout après avoir glissé dans la boue! Quasiment 4h pour faire 8 kilomètres… pourtant on gardait le rythme… pour éviter de se faire doubler…

Ushuaia

Après ce trek de 4h, nous arrivons au point d’entrée des principaux circuits du parc national car en fait le trek c’est un peu bonus! On emprunte pendant 2h différents circuits qui nous permettent de contempler le lac Verde, la laguna Negra et la baie lapataia et ses îles… Les paysages sont vraiment beaux! En plus, nous faisons la rencontre d’un ptit renard, à à peine 1 mètre de nous. Nous n’en avions jamais vu en liberté auparavant! On était trop contents!

Ushuaia

Nous avons passé une belle journée, bien qu’éprouvante et salissante!

Nous regrettons toutefois que ce parc soit payant et que le transport au départ d’Ushuaia soit aussi cher (150 pesos de transport/ pers pour 30 minutes de route dans un bus de l’avant guerre + 110 pesos d’entrée de parc/ pers, soit environ 33€ par personne).

Une fois rentrés à notre auberge, nous discutons avec notre coloc de nos journées respectives. Il nous tire un portrait assez négatif de son excursion en van pour aller marcher avec les pingouins… beaucoup de route pour voir de minuscules pingouins sur la terre… Nous rencontrons ensuite par le plus grand des hasards, Charlotte, une diplômée de notre école, de la promotion au dessus. Le monde est petit: se retrouver dans le même pays, la même ville, la même auberge, le même jour! C’est quand même une sacrée coïncidence!.. Nous passons la soirée à discuter, elle nous apprend pas mal de choses intéressantes sur le pays dans lequel elle vit depuis presque 2 ans…

Ushuaia

Le jour suivant, nous hésitons à faire l’excursion en bateau avec les pingouins ou juste une excursion en bateau… Mais avec cela, difficile de respecter le budget journalier… Finalement la météo à décidé pour nous: trop de vent, le port est fermé! Nous passons donc une ptite journée tranquille (ballade dans la ville, organisation du voyage, mise à jour du blog…)

Nous faisons la rencontre de notre nouveau coloc : un jeune d’origine chinoise pas très locace… qui part se coucher à 19h! … Donc plus trop d’accès à la chambre hormis dans le noir! Et en plus il ronfle le lourd!

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- notre auberge de jeunesse très sympa, qui nous a permis de faire des rencontres de routards de toutes nationalités, et où on a fait l’improbable rencontre de Charlotte, diplômée de notre école un an avant nous…

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- Si c’était à refaire, nous ne passerions pas forcément par Ushuaia… Il y a tellement d’endroits magnifiques en Patagonie! La ville d’Ushuaia exploite selon nous un peu trop son statut de bout du monde. Le coût de la vie est élevé par rapport au niveau de vie moyen constaté en Argentine. Le problème est que toutes les activités/ excursions sont payantes ! Et passer à Ushuaia juste pour passer n’a pas grand intérêt ! Nous étions à Ushuaia au début de l’été (normalement la meilleure saison car les jours sont très longs: lever du soleil à 4h50/ coucher du soleil 22h15)… En hiver, il est possible de skier et de faire du chien de traîneaux! Et quand l’été est un peu plus avancé, il est possible de se balader en kayak sur le canal de Beagle, ce qui doit être également une belle expérience (mais certainement chère).
- Si nous avions un budget extra large, nous aurions aimé passer quelques jours en Antarctique. De nombreuses excursions partent d’Ushuaia mais elles sont vraiment hors de prix… Au moins 3000€/personne pour 5 jours sur place!!!! Et encore certains opérateurs proposent des tarifs 10 fois plus élevés!

El Calafate

7-9 décembre 2013: El Calafate et la découverte d’une autre merveille naturelle spectaculaire: le Perito Moreno!

Peritomoreno

Nous prenons un vol pour El Calafate en passant par la compagnie Aerolinas Argentina. Nous avions réservé des billets résidents sur Internet (35% de réduction). Nous n’étions donc pas très sereins avant de passer l’enregistrement, finalement nous sommes passés sans difficulté! Ouf!

Nous arrivons à notre hôtel vers 14h, un hôtel joliment décoré en mode « montagnard design » :-) … sauf que l’on découvre que la moitié du lobby est en chantier! C’est quoi ce bazar!? Le réceptionniste nous apprend que le double plafond du toit s’est à moitié effondré suite à une tempête deux jours auparavant! Et là, un autre événement prend le dessus… Oú est l’argent? « Où est le porte-monnaie? » Ahhhhhhh!!! Réfléchissons… Réfléchissons…On cherche partout! Nico pense l’avoir fait tomber dans le bus, il appelle la compagnie et là, quelques heures après, on apprend que le porte-monnaie a été retrouvé! Miracle! Avec quasiment tous les billets… Seuls 60 pesos auraient disparu, l’équivalent de 7,5€, ça va!! Le conducteur a été super sympa!

Nous partons nous balader en ville et allons réserver notre excursion du lendemain! Tout est horriblement cher! Arrangement sur les prix! On opte pour l’excursion mini trekking (comprenant le bus, la balade sur les passerelles pour contempler le célèbre glacier Perito Moreno, une mini balade en bateau, et un ptit trek directement sur le glacier). L’excursion coûte l’équivalent de 106€ si on paye dans la monnaie locale ou l’équivalent de 73€ si on paye en dollars!!! Mais nous n’avons pas de dollars, ce qui nous rend fous! Pourquoi personne ne nous avait informé de cette « combine » pesos-euros-dollars? Alors, surtout si vous voyagez en Argentine, prenez plein de dollars avec vous (à vérifier si cela sera toujours d’actualité) et votre pouvoir d’achat sera très nettement supérieur! Bref, tant pis pour nous, on se serrera la ceinture les prochains jours!

Le lendemain c’est parti pour l’excursion!

Ptit déjeuner à l’hôtel! On se régale! On se prépare des sandwichs incognito pour le midi, malgré les nombreuses pancartes « interdiction de sortir du restau avec de la nourriture »… L’excursion démarre à 9h. Le temps que le bus récupère tous les passagers puis le temps de route (ce n’est pas à côté, mais on passe par la magnifique Route Nationale 40), nous arrivons aux fameuses passerelles vers 11h.

Peritomoreno

Nous avons « quartier libre » pendant 2h30, l’endroit est grandiose, nous empruntons les différents sentiers en s’émerveillant toujours plus. Le Perito Moreno est un glacier de 5 kilomètres de long sur 60 mètres de haut, présent entre deux montagnes et le lac Argentino, le plus grand lac d’argentine, avec une couleur d’un bleu magnifique, un bleu laiteux.

Lacargentino

Le glacier est « actif », on voit souvent des blocs de glace tombés, c’est impressionnant! On bombarde de photos, on essaye de filmer les chutes de blocs! Le temps passe trop vite, nous remontons dans le bus pour prendre le bateau. C’est génial, on se rapproche du Perito Moreno au plus près, la balade sur l’eau est agréable, on voit le glacier d’en bas!

On accoste à côté du glacier, on marche 3/4 d’heure pour se rapprocher davantage encore, on s’équipe des clous et c’est parti pour 1h30 de marche directement sur le Perito Moreno.

Peritomoreno

Zut, le temps se couvre! On est un petit groupe de 10 personnes, de toutes nationalités, on se suit à la queue leu leu. C’est génial, bien qu’un peu frustrant, on s’arrête souvent pour rester groupés et on ne s’enfonce pas assez dans le glacier à notre goût. Ça reste magique! A la fin, on finit en beauté avec un ptit whisky « on the rock » avec la glace du Perito Moreno.

Peritomoreno

On reprend le bus vers 17h, on est tous claqués… On profite de la piscine chauffée de l’hôtel, quel bonheur! Quelle belle journée!

Le jour suivant, on se fait une ptite journée tranquille (organisation du voyage, longue ballade dans la ville, session piscine…) en mode économies… On part se coucher sans même dîner tellement on est fatigués et en plus c’est bien pour le budget!

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- notre excursion au Perito Moreno, un moment inoubliable!!! On ne peut pas venir en Patagonie sans venir contempler cette merveille naturelle! Observer et entendre ces blocs de glace se détacher du glacier est un moment particulier!
- notre hôtel vraiment joliment décoré et dont le rapport qualité/ prix était au top (grâce à la super promotion trouvée par Nico). Nuits + ptits déjeuner + repas du midi (grâce aux sandwichs faits le matin en cachette + piscine chauffée à disposition…
- le village d’El Calafate, très agréable pour se ballader, rempli de ptits commerces locaux et de restos sympas.

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- les prix d’El calafate et des excursions proposées!!

El Chaltén

10-11 décembre 2013: El Chaltén et la randonnée de la Laguna de los tres au pied du Fitz Roy, des paysages à en couper le souffle!

Fitz Roy

Nous nous levons tôt pour profiter un minimum du ptit déjeuner, pour préparer les sandwichs et prendre le bus en direction d’El Chaltén. Nous arrivons à notre auberge vers 10h30. Ici, le parc national est entièrement gratuit, ça fait plaisir!! Nous partons faire le trek de la Laguna de los tres au pied du Fitz Roy, célèbre montagne en Patagonie. 9 heures aller retour, 25 kilomètres, 750 mètres de dénivelé avec une ascension en pic sur la dernière heure! Les paysages sont sublimes! On a un temps parfait, avec un grand soleil! On en prend plein la vue….

La montée des 20 premières minutes est très abrupte. Heureusement, on accède déjà à un point de vue magnifique, waouhh (ça ressemble un peu à la vallée des merveilles à la fin dans le dessin animé « Petit Pied » :-) , certains comprendront!)…

El Chaltén

Une demie heure après, on arrive sur le point de vue donnant sur le Fitz Roy…

Fitz Roy

On continue, les deux heures suivantes, on marche entre vallée, forêt et plaine… C’est sublime! La randonnée est facile… Le terrain est plutôt plat…

El Chaltén

Et là, on attaque l’ascension ultime… Une heure interminable! Une pente à 70 degrés de roches et de cailloux… Et quand nous pensons être arrivés au sommet, ce n’est pas fini! Mais une fois arrivés en haut, c’est juste magique, waouhhhh, on a pas fait tout cela pour rien!!

Fitz Roy

Cette vue sur la pointe enneigée du Fitz Roy, sur les lacs bleu turquoise, cette vue sur toute la vallée! C’est juste grandiose!

Fitz Roy

On touche l’eau glacée du lac et la neige du Fitz Roy! Quelle expérience! On se pose 1 heure, on mange notre ptit pique-nique, on prend des centaines de photos… Mais ce n’est pas tout, maintenant, il faut redescendre! Même si il est plus facile de descendre que de monter, le terrain est glissant et la fatigue se fait sentir! Nous en profitons toutefois presque autant, tant les paysages sont sensationnels…

Il est 20h30, nous entrons dans le village d’El Chaltén, nous sommes fiers de nous… Mais histoire de nous achever, nous faisons une mission supermarché! Cet aller retour de 30 minutes, les bras chargés de courses au retour, m’anéantit! Je traine les pieds… Dur, dur! Ptite douche, bon dîner maison (avec un bon steak de bœuf de 400g pour à peine 3€)… Nous sommes anéantis! Allez zou au lit!

Le lendemain, Nico se réveille en boitant!! Sérieux? Il joue la comédie, non? C’est pour éviter un nouveau trek? Apparemment non! Ptite matinée tranquille, mise à jour du blog… Je pars faire un mini trek en solitaire, 2h30 aller retour. Nos chemins se séparent pour la première fois… J’hésite plusieurs fois à rebrousser chemin, la fatigue de la veille est présente… Vais je abandonner? Mais j’imagine déjà Nico rigolait et me dire « Tu vois! Je te l’avais dit! »… Je prends donc mon mal en patience et je continue! Le temps est un peu brumeux! Je profite pour prendre un max de photos… Finalement, j’apprécie ma balade en solitaire, même si à deux, c’est quand même beaucoup plus sympa!!

On se retrouve à l’auberge, Nico a géré la suite du voyage et surtout notre problème de chaudière (et oui notre chaudière a quasiment rendu l’âme en notre absence… Ah! Des frais non prévus ! Mais au final, il a bien géré le problème et ça ne nous revient pas trop cher! Merci aux collègues de Leroy Merlin, et en particulier Sébastien)… En plus, il a « trouvé » un Lonely Planet sur l’Argentine! Quel enchantement!! Un peu de lecture!! Nous reprenons le bus vers 19h45 en direction d’El Calafate…

Nous arrivons dans notre auberge vers 22h30, une auberge située à 2 minutes à pieds du terminal de bus, ça nous évite de marcher :-) On tombe dans un minuscule dortoir de 3, avec un homme, ou une femme (?) complètement bourré(e), ça empeste l’alcool, il y a des bouteilles partout… Nico s’arrange pour avoir une chambre privative pour quelques euros de plus… On ne regrette pas cette dépense!!

Fitz Roy

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- les somptueux paysages lors de la randonnée de la Laguna de los tres: une journée riche en émotions où on en a pris plein la vue!!!
- la viande, très bon marché!

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- rien! Enfin, ce que l’on aurait aimé avec du recul: rester une journée de plus! El Chaltén est un paradis pour les amoureux de la nature! L’entrée du parc est gratuite… Il y a pas mal d’excursions à faire dans les alentours…

Transit à Punta Arenas

12-13 décembre 2013: Transit de l’Argentine au Pérou, en passant une journée à Punta Arenas, au Chili

Transit

Après un premier trajet en van de 4 heures d’El Calafate à Rio Gallegos qui se déroule au mieux, nous attendons un autre bus en direction de Punta Arenas… Après presque 1h de retard, nous partons nous renseigner au guichet… Et là… durant les deux heures suivantes, nous avons eu le droit à toutes les excuses possibles : « Ne vous inquiétez pas, le bus arrive dans 5 minutes », « le conducteur doit laver le bus », « le conducteur doit aller faire le plein d’essence », « le bus est cassé, mais ne vous inquiétez pas », « le bus était cassé mais on a réussit à le réparer »… Durant, ce temps, on fait la connaissance de deux canadiens adorables!

Quand le bus arrive avec 3 heures de retard, nous sommes tous soulagés (surtout les canadiens qui avaient leur vol de retour le lendemain matin). Ptit arrêt à la douane argentine et chilienne. Nous entrons sur le territoire chilien pour moins de 24 heures (nous y retournons pour une bonne semaine d’ici janvier 2014).

Le lendemain, nous hésitions à faire l’excursion aux pingouins… Mais une fois de plus, la météo a décidé pour nous. Les sites météorologiques annonçaient pluie et vent violent… On a renoncé et on a opté pour une courte visite de Punta Arenas (promenade dans le grand centre commercial Zona Franca, suivi d’une balade dans le centre ville)…

Le soir, nous reprenons un vol en direction de Lima avec une escale à Santiago de quelques heures (et pour changer, les deux vols ont eu du retard! :-( )

Nord-Ouest Argentin

8-17 janvier 2014 : Un tour du nord-ouest argentin en voiture riche en paysages!

Nordouest

Après 9h de bus, nous arrivons à Salta vers 18h30.

Salta est une grande ville animée et très charmante. Elle a conservé de nombreux monuments de l’époque coloniale. Nous passons une journée à en profiter, se balader et à organiser la suite (réservation de la voiture, réservation des hôtels, change des dollars…).

D’ailleurs, le change des dollars restera un grand moment. Nous entrons dans l’un des nombreux bureaux de change de la ville et cherchons à obtenir le meilleur taux. Puis, nous passons dans une petite salle pour opérer l’échange des billets avec l’employé du bureau de change ! Et là, nous nous retrouvons avec des liasses de billets: plus de 100 billets! Nous recomptons et scrutons soigneusement chacun des billets! On a l’impression d’être dans un film et de faire partie de la mafia! Le compte est bon, pas de faux billets, le deal est bouclé, nous repartons donc discrètement (et à toute vitesse) mettre en sécurité notre pactole!

Le lendemain, nous partons avec notre ptite voiturette pour 4 jours dans les environs de Salta.

Premier point de chute: Cafayate, bien plus au sud.

Nous avons un peu de route. En chemin, nous croisons de nombreuses voitures du Dakar.

Nordouest

Une fois la nationale passée, les paysages deviennent très jolis, nous parcourons la Quebrada de las Conchas, formation de roches rouges.

Nordouest

Après 4h30 de route tout en ayant perdu du temps à cause des déviations imposées par le Dakar, nous arrivons à destination! Cafayate, avec son architecture de style espagnol, est très agréable. Toutefois, toujours à cause du Dakar, tous les logements semblent afficher « complet ». Après une petite promenade et un dîner en terrasse, nous pensions devoir dormir dans la voiture. Sans plus vraiment y croire, on part se renseigner auprès d’une dernière auberge et là, miracle, il reste 2 lits dans un dortoir! Nous sommes ravis!

Deuxième point de chute: Cachi.

Nous reprenons la route, après nous être assurés que la route était bien praticable avec une voiture de tourisme car ce n’est pas toujours le cas apparemment. Nous faisons une halte à Molinos, joli petit village datant du XVII ème siècle. Très belle église.

Nordouest

Et surtout une superbe hacienda reposante où il est agréable de faire une pause en chemin, pour boire du bon vin et y manger un bout.

Nordouest

Nous reprenons la route et passons par des routes désertiques, des paysages plus arides.

Nordouest

Nous faisons quelques haltes photos. Et nous passons la nuit dans le charmant village de Cachi, bien préservé et authentique.

Point de chute des deux jours suivants: Tilcara.

Il y a pas mal de route avant d’y arriver. Nous passons par les magnifiques vallées Calchaquies aux couleurs mélangées de rouge et de vert, le chemin est très sinueux (routes de montagne), le temps est très brumeux… Difficile d’admirer le parc national de los Cardones! Nous faisons un arrêt au très mignon village de Pumamarca. Il y a des ptits marchés colorés qui longent de nombreuses rues. On y voit pour la première fois en Argentine des dames habillées du costume traditionnel! Les environs du village sont magnifiques, et notamment la montagne aux sept couleurs !

Nordouest

À une vingtaine de kilomètres, nous découvrons Tilcara, agréable village situé dans la célèbre Quebrada de Huamaca. Petit tour dans le village, la place est animée et encerclée d’un petit marché.

Le lendemain, nous prenons le volant en direction de Huamaca, pour observer d’un peu plus près la Quebrada, classée au patrimoine de l’Unesco. Longue de 155 kilomètres et large de 3 kilomètres, la Quebrada avec sa palette de couleurs, est magnifique! C’est l’un des patrimoines historiques les plus importants du nord-ouest argentin.

Nordouest

Assez de rouler, nous décidons de faire une pause détente à la piscine !! Avec cette chaleur, c’est vraiment top!

Le jour suivant (le 14 janvier 2014). nous rentrons vers Salta pour rendre la voiture (ouf, il ne s’est rien passé, la voiture est nickel!). Et après un bon déjeuner, nous prenons le bus de 15h45 pour Mendoza. C’est parti pour 18h de bus!

Mendoza est l’une des villes les plus importantes du pays. Elle n’a pas trop de cachet (elle a du être reconstruite à la fin du XIX siècle suite à un tremblement de terre dévastateur). Mais, Elle reste toutefois une ville agréable pour se poser quelques jours. Mendoza est avant tout connue pour ses vignobles et ses bodegas.

Mendoza

Nous y passons 3 jours tranquillou. Nous allons visiter une bodega située vers Maipu.

Mendoza

Nous mangeons de la bonne viande.

Mendoza

Nous profitons également de cette halte pour faire quelques interviews avec des expatriés.

Le 17 janvier au soir, nous prenons un bus de nuit pour Valparaiso au Chili! Nous passons la frontière vers 2h30 du matin! AU REVOIR!!

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- la charmante ville de Salta, les villages de Tilcara et Pumamarca ;
- les paysages colorés et diversifiés du nord-ouest observés à notre rythme grâce à notre petite voiture!

Nordouest

- avoir bénéficié d’un change dollars pesos très favorable (à 10,4, contre 6,6 pour le cours officiel). Nous avions été frustrés lors de la première partie du voyage en Argentine car arrivés sans dollars, la vie nous semblait vraiment chère. Nous avons donc profité de notre passage par le Pérou, puis par le Chili, pour retirer des dollars et arriver dans le nord-ouest argentin avec un pouvoir d’achat décuplé grâce au taux de change sur le blue market! (Cf article du ……….) Toutefois, depuis janvier 2014, les argentins ont de nouveau la possibilité de retirer des dollars légalement et la pratique du blue market est désuète!

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- la blessure au pieds de Nico, qui s’est entaillé le gros orteil en se cognant sur une barre de fer qui sortait du trottoir (et oui, nos pieds souffrent en Amérique du Sud, nous sommes souvent en tongues et les trottoirs sont bien souvent en mauvais état, il vaut mieux regarder où on met les pieds!)