19-22 novembre 2013: Découverte du Pantanal du sud: frissons et stupeurs!

Pantanal1

Après une nuit de 15h dans le bus et un trajet de 4h en van (sous une chaleur suffocante), nous voilà entrés dans le Pantanal.

Nous sommes un petit groupe de 6 jeunes, nous montons à bord de notre jeep en direction de notre « Ecological Lodge », situé à 3h de l’entrée du parc et nous pouvons déjà admirer sur la route un grand nombre d’animaux : des bœufs, des oiseaux de toutes les couleurs, des caïmans, des rongeurs… Le guide est assis sur le toit du véhicule et nous interpelle dès qu’il voit un animal. Quelle vue! D’un coup, il hurle, fait signe au chauffeur de s’arrêter, saute du véhicule et se met à courir en nous demandant de le suivre. Et là, on le voit ressurgir de la brousse victorieux avec un anaconda de 2 mètres de long sur les épaules. Le malade! Deux personnes du groupe le prennent ensuite sur leurs épaules, tout en tenant de toute leur force la gueule de l’animal éloignée de leur visage. Les malades! Waouh! Un peu plus loin, on s’arrête en chemin devant un étang envahi de caïmans, c’est impressionnant!

Une fois arrivés au lodge, après une petite douche, une petite bière et un dîner, le guide nous propose de faire un tour en barque sur la rivière. Il fait nuit. Nous observons la faune autour de nous à l’aide d’une lampe torche. Et là…nous sommes entourés par des centaines de milliers de caïmans… Ahhh! C’est effrayant! Notre guide est fou! On ne fait pas nos malins, encore moins dans le noir! On voit des centaines de milliers de yeux rouges brillants dirigés vers nous! On se balade durant une bonne heure à travers ces drôles d’animaux, à seulement quelques mètres sans aucune protection! Heureusement, ils semblent avoir aussi peurs de nous, que nous d’eux!… Enfin,…on essaye de s’en convaincre! Cette journée nous a achevé! En rentrant au lodge, nous tombons nez à nez avec une chauve souris! Nous nous rendons compte que les combles, au dessus de notre chambre, grouillent de chauve souris, et/ou de rats! Quelle journée intense en émotions ! Nous sommes K.O.!

Pantanal3

Le lendemain, levés à 6h45 pour faire un tour de barque de bon matin. C’est canon! Quelle faune! Quelle flore! On observe de nombreuses espèces : caïmans, oiseaux, rongeurs… Mission mitraillage de photos ! Et là, notre guide encore plus fou que jamais, nous propose d’accoster la barque en plein milieu de nulle part, de descendre, de le suivre dans la brousse et accessoirement de se balader à côté des caïmans et certainement des serpents et autres insectes et bêtes non visibles au premier coup d’œil! On se tape un fou rire général! « Sérieux? On le suit vraiment? Il est peut être suicidaire? » En plus, il nous avait demandé de surtout porter un short et des tongs! Quelle idée! Si seulement, nous avions de bonnes chaussures et un pantalon long, nous aurions été plus sereins! Et en plus, c’est qu’il galope ce guide et il vaut mieux éviter de le perdre de vue! Là, on s’approche d’un lac rempli d’une centaine de caïmans. « Rapprochez vous! Vous les verrez mieux! Nous dit il!! Il est malade! Après cette balade plutôt originale et peu rassurante, nous reprenons notre tour de barque et rentrons en direction du lodge! Déjeuner :10h30! Ah ouais? Si tôt! Petit tour dans le « village ».

L’après midi est consacrée à la pêche aux piranhas, waouhh! On s’arrête encore une fois au milieu de nulle part, les caïmans ne sont pas très loin, on accoste et on se met à pêcher. À peine le premier appas mis à l’eau, les piranhas se ruent dessus, il y en a des milliers. On évite de laisser ses pieds dans l’eau! Ils sont féroces! Si tôt le premier piranha péché, on peut voir sa mâchoire: des dents aussi dures que des dents humaines, aussi tranchantes qu’une lame de rasoir, aussi aiguisées qu’un couteau! Nico réussit à pêcher deux piranhas, personnellement, je n’ai réussi qu’à les nourrir, ils ne sont jamais tombé dans le piège de mon hameçon… Nous continuons ensuite notre tour de barque et rentrons au lodge… Au menu du soir: piranhas et poisson chat péchés l’après-midi, suivi d’un apéro en mode auberge espagnol! Bonne petite soirée!

Pantanal2

Au programme du lendemain : le matin, un trekking d’1h30 dans le Pantanal entre forêt et plaine (où nous apercevons que quelques animaux, malheureusement pas le Jaguar tant vendu sur les affiches), suivi d’une sortie en cheval dans le Pantanal canonissime!! C’est une première pour Nico et moi! On apprécie vraiment!

Pantanal4

Le dernier jour aura été un peu de trop, surtout pour Nico, qui pour couronner le tout s’est fait piquer ! Tout comme une autre fille du groupe! Catastrophe! Le chikungunya?? Panique! Ras-le-bol! Fatigue! Repanique! « Envie de quitter le Pantanal! », »Trop de nature pour moi! », « Marre de ce guide naze »… On continue la balade au grand mécontentement de Nico. Le guide lui apprend après qu’il s’agirait plutôt d’un frelon… Le voilà rassuré! Ce n’est pas le chikungunya ! Après avoir déjeuner et fait une halte dans un « camp » comme la veille, nous partons en direction de Bonito!

Nous avons passé 4 jours riches en émotions, quelques peu éprouvants.

Le Pantanal du sud est un parcours d’aventure idéal pour observer caïmans, rongeurs et oiseaux exotiques. Ce n’est pas un safari, comme on l’entend en Afrique!

Bilan

Ce que l’on a particulièrement aimé:

- le tour de barque en pleine nuit sur la rivière et la rencontre avec ces centaines de milliers de caïmans, c’était vraiment impressionnant, effrayant!
- la balade en cheval à travers le Pantanal,
- la rencontre avec d’autres backpapers.

Ce que l’on aurait préféré éviter :

- suivre les conseils du Guide du routard et choisir l’agence Pantanal trekking pour ces 4 jours passés au Pantanal, dont le rapport qualité/ prix (1.200 R négocié à 1.100 R, 360€, pour 2 personnes pour 3 nuits en chambre double, 6 repas et les excursions) n’est pas au rendez-vous (petit déjeuner désastreux, repas pas du tout varié, composé quasi uniquement de pâtes et de riz, personnel non souriant, pas d’ambiance, combles infestés de chauve souris). Suite aux récits des autres voyageurs rencontrés et de leurs dires, l’agence Santa Clara semble plus professionnelle et semble offrir une prestation bien plus qualitative (petite piscine, « vie nocturne », nourriture plutôt bonne) pour un prix identique.
- la piqûre de frelon pour Nico.

3 Comments on “19-22 novembre 2013: Découverte du Pantanal du sud: frissons et stupeurs!

  1. Quelle aventure!!! J’en veux encore…
    Gros bisous les zoulous

  2. Je regarde avec attention votre blog et j’adooooooore . Profitez bien et si possible vous pouvez revenir avec des idées pour sortir de la crise en France merci.

    ps: Bise à crocodile dundee :)

    • Merci beaucoup!! On va essayer de revenir avec plein d’idées!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>